Brazil's forward Neymar (C) leaves the field during an international friendly football match between Brazil and Nigeria at the National Stadium in Singapore on October 13, 2019. (Photo by Roslan RAHMAN / AFP) / “The erroneous mention[s] appearing in the metadata of this photo by Roslan RAHMAN has been modified in AFP systems in the following manner: [October 13] instead of [October 12]. Please immediately remove the erroneous mention[s] from all your online services and delete it (them) from your servers. If you have been authorized by AFP to distribute it (them) to third parties, please ensure that the same actions are carried out by them. Failure to promptly comply with these instructions will entail liability on your part for any continued or post notification usage. Therefore we thank you very much for all your attention and prompt action. We are sorry for the inconvenience this notification may cause and remain at your disposal for any further information you may require.”

L’attaquant star du Paris SG Neymar est sorti sur blessure dimanche à la 12e minute du match amical du Brésil contre le Nigéria (1-1), à Singapour, après avoir ressenti une douleur à la cuisse gauche dont la gravité reste à déterminer.

À la huitième minute de jeu, le joueur de 27 ans a porté la main à la cuisse peu après une accélération. Il est resté ensuite sur le terrain, mais a fini par être remplacé cinq minutes plus tard par Philippe Coutinho.

« Il n’a d’abord pas senti une douleur très vive, très intense, il a ressenti une gêne mais a demandé de continuer à jouer. Mais après, il a vu que ce n’était pas normal et a préféré sortir pour éviter toute complication majeure », a indiqué Rodrigo Lasmar, médecin de la fédération brésilienne, au micro de SporTV.

Sur le banc, l’équipe médicale de la Seleçao a posé une poche de glace à l’arrière de la cuisse de l’attaquant, qui jouait son 101e match pour le Brésil.

Le sélectionneur Tite a assuré que Neymar « n’avait pas de problème musculaire avant le match ». « Jamais je ne ferai commencer un joueur s’il y a le moindre soupçon de blessure de ce type », a ajouté Tite, conscient de la fragilité de sa vedette, écarté des terrains à de nombreuses reprises depuis qu’il a rejoint le PSG en 2017.

« Les premières 24 heures seront fondamentales pour comprendre ce qu’il s’est passé, s’il s’agit d’une fatigue musculaire ou bien d’un type de blessure dont nous devons nous occuper », a-t-il conclu.

Cette blessure pourrait compromettre le retour de Neymar en Ligue des Champions sur la pelouse du Club Bruges, le 22 octobre, avec le PSG.

lg/prb/ole/dep