Le Cercle de Joachim a effectué une bonne entrée en matière pour 2013 en décrochant une nette victoire aux dépens du Pamplemousses SC 3-1, hier au stade Auguste-Vollaire, dans le cadre de la huitième journée de la Premier League de football.
La formation dirigée par Bruno Randrianarivony semble avoir retrouvé ses automatismes, en témoigne un jeu collectif rodé. « Je suis très satisfait de notre prestation. Cela s’annonce de bon augure pour la suite », déclare l’entraîneur curepipien. Les coéquipiers de Percy Buckland ont commencé à imposer leur jeu un quart d’heure après l’entame de la rencontre. Les Curepipiens se sont d’ailleurs procuré beaucoup d’occasions, sans pour autant en concrétiser la moindre durant les vingt-cinq premières minutes.
Mais le Cercle de Joachim devait matérialiser sa domination grâce à un fort beau but de Christopher L’Enclume (31e). Sur une passe en retrait d’Ashik Lochna, le milieu curepipien décocha un tir des 30 mètres en pleine lucarne droite de Kevin Jean-Louis. « Ce but a tout déclenché. Nous avons alors évolué avec plus de confiance et on pouvait développer davantage notre jeu. Les jeunes ont suivi les consignes et ils ont été très disciplinés dans le jeu », indique Bruno Randrianarivony.
Face à une équipe de Pamplemousses visiblement désorganisée, Joachim a continué à mettre la pression. Juste avant la pause, les Curepipiens allaient corser l’addition sur un coup franc des 20 mètres bien tiré par le spécialiste maison, Denis Dookhee (2-0, 45e)
La seconde tranche a été en grande partie en faveur des Curepipiens. Si les protégés de Bruno Randrianarivony étaient plus adroits, Joachim aurait pu gagner par un très large victoire. Mais José Rajoroson, Franco Hypolite, Yannick Moutou ou Stephann Nabab n’ont pu exploiter les franches occasions obtenues. Toutefois, cinq minutes avant la fin, ce même Stephan Nabab parvint à ajouter un troisième but, servi par Moutou, après un débordement de ce dernier sur le flanc gauche. 3-0 à cinq minutes de la fin, la messe était dite.
Pamplemousses est parvenu malgré tout à réduire l’écart dans les arrêts de jeu par l’entremise de son capitaine Colin Bell, qui profita d’un relâchement dans la défense curepipienne. « L’équipe n’a pas bien fonctionné aujourd’hui (Ndlr : hier) puisque nous faisons face à un manque d’attaquants. J’espère que nous allons résoudre ce problème le plus vite possible », a fait ressortir Jean-Richard François, assistant-entraîneur du Pamplemousses SC.
Bruno Randrianarivony espère, lui, que ses joueurs continuent sur cette même lancée afin de remonter au général, en gardant l’espoir de terminer le championnat sur le podium.