Le Club M reprend du service avec la COSAFA Castle Cup, qui débute aujourd’hui en Afrique du Sud. Les protégés de Joe Tshupula en découdront avec la sélection nationale angolaise dans la Poule A pour leur première sortie dans cette compétition, l’objectif étant de démarrer la compétition sur une bonne note. Ce ne sera toutefois pas une partie de plaisir face aux Palancas Negras (antilopes noires), qui demeurent des adversaires redoutables.
C’est jeudi matin à 9h15 que la délégation mauricienne a mis le cap sur l’Afrique du Sud. Le sélectionneur, Joe Tshupula, a choisi de faire confiance à un effectif de 19 joueurs. Mais l’on retiendra l’absence du deuxième meilleur buteur du championnat, à savoir le milieu de terrain de Petite-Rivière-Noire, Stephane Pierre, auteur d’une saison prolifique avec 21 réalisations derrière le Malgache Brandly Ratovonirina (22 buts). « Son cas est particulier puisqu’il a lui-même émis le souhait de ne pas faire partie de la sélection pour des raisons personnelles. C’est son choix et il faut respecter sa décision. Il a fait une belle saison et c’est sûr et certain que nous voulions l’avoir dans le groupe », a fait ressortir Joe Tshupula.
Christopher Casernes, gardien de but de Roche-Bois Bolton City et capitaine de la meilleure défense du championnat, est lui aussi absent. « Il est blessé à l’oeil. Il s’est présenté mardi à l’entraînement, mais nous n’avons pas voulu prendre de risque, » a soutenu le sélectionneur, qui a décidé de faire appel au jeune Grégory Nany comme doublure du titulaire Kevin Jean-Louis. « Il a tout a gagné. C’est un jeune gardien prometteur qui défendra les couleurs nationales aux Jeux de La Francophonie au mois de juillet. Faire partie de ce groupe lui permettra de progresser et d’acquérir de l’expérience », a ajouté notre interlocuteur.
À la hauteur des espérances
En ce qu’il s’agit des expatriés, Joe Tshupula avait jeté son dévolu sur trois éléments. Mais ils ne sont que deux à avoir répondu à l’appel, à savoir Jérémy Villeneuve et Jean-Michel Degrâce. L’attaquant Andy Sophie, qui évolue dans le championnat réunionnais au SS Saint-Louisienne, n’a pu faire le déplacement. « La Ligue réunionnaise débutera au début de juillet et les joueurs sont actuellement en pleine préparation. Il n’a pas obtenu l’aval de son club, chose qui est normale. Nous devons faire avec », a confessé Joe Tshupula. Degrâce a été formé à Maurice avant de gagner la France il y a 5-6 ans. Il évolue au poste de défenseur latéral, voire milieu défensif à Six-Fours-Le-Brusc FC en DH Méditérranéen.
La sélection nationale se doit de faire bonne figure car les dernières sorties sont loin d’avoir été convaincantes. « Nous sommes dans l’obligation de passer le premier tour. Nous tenterons de rester le plus longtemps possible dans cette compétition. Ces rencontres internationales sont primordiales pour la progression du football mauricien. Nous avons besoin de nous frotter aux meilleures nations pour être compétitifs. Il faudra mettre en avant nos qualités face à une formation angolaise qui nous mettra des bâtons dans les roues. Ensuite, nous affronterons un autre os dur, à savoir le Malawi pour conclure contre la Tanzanie. Toutes les rencontres sont difficiles. On ne va pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué », a rétorqué Joe Tshupula.
Les Angolais constitueront un sérieux test pour notre sélection puisque ce dernier jouera le deuxième tour des éliminatoires du Championnat d’Afrique des Nations (CHAN) contre cette même équipe. Le match aller est programmé pour le 16 juillet au stade Anjalay tandis que la manche retour en terre angolaise, aura lieu une semaine après. Pour rappel, le groupe B renferme le Zimbabwe, Madagascar, Seychelles et Mozambique. Seuls les premiers des deux groupes se qualifieront pour les quarts de finale. Ces quarts de finale où le vainqueur du groupe A retrouvera l’Afrique du Sud, tenante du titre et celui du groupe B affrontera Swaziland. Ce dernier, tout comme les Bafana Bafana, le Botswana et la Zambie, Namibie et Lesotho sont exempts du premier tour.