Il nous revient que la Mauritius Football Association (MFA) a demandé de geler  toutes les activités dans l’île. D’autre part, des dérapages ont eu lieu, dimanche dernier à Grande Montagne, lors de la rencontre opposant Rivière Banane à Wembley, rencontre au cours de laquelle un juge de touche a été agressé par un supporteur. Une déposition a d’ailleurs été faite à l’encontre de cette personne, dit-on, à la station de police de la localité.
Selon nos informations, Christopher Raboude a soumis sa démission en faisant part à son entourage des pressions politiques qu’il aurait subi. Il nous revient que le fait de sanctionner les matches de Boysters par des huis-clos à la suite de certains dérapages, n’aurait pas fait l’unanimité. Et lors de la réunion de vendredi, tenue en présence des représentants de clubs, Christopher Raboude aurait fait part de sa décision de dissoudre le comité dans le sens où ce comité était constitué de moins de sept membres. Il aurait même avancé avoir déjà informé la MFA de cette décision et aurait aussi fait part à l’assistance les pressions qu’il aurait subies, sans pour autant citer des noms.
Contacté, le Commissaire de la Santé et des Sports, Ismaël Valimamode, a indiqué que le comité régional est un organisme autonome et qu’il ne peut s’ingérer dans sa cuisine interne. En revanche, il s’est dit contre la décision du comité régional de faire jouer des matches à huis-clos. Et après avoir appris que des matches ont été disputés le week-end dernier et ce, après la dissolution du comité régional, Ismaël Valimamode a indiqué que les infrastructures ne seront plus mises à la disposition des équipes tant qu’une solution ne soit pas trouvée à ce problème. Il a même avancé que son Sport Officer, Antonio Volert, a déjà pris contact avec la MFA pour faire part de cette décision et de sa désapprobation que des matches ont été joués le week-end dernier, alors qu’il n’y a plus de comité.
Lors d’une rencontre de dimanche dernier justement, soit celle opposant Wembley à Rivière Banane,  des dérapages ont même eu lieu. Un juge de touche a été agressé par un supporteur et une déposition a été faite à son encontre à la station de police de la localité. La question que se posent plus d’un à Rodrigues est de savoir qui a pris la décision de faire jouer ce match, alors que le comité régional avait été dissous. Cette démarche, a-t-on fait remarquer, est très grave d’autant qu’un juge de touche a été malmené lors de ce même match. La MFA qui a été informé de la situation a gelé toute activité et il nous revient qu’il est fort probable qu’une délégation débarque dans l’île bientôt, afin d’essayer de trouver une solution au problème du football rodriguais.