La police prévoit une importante mobilisation de ses effectifs ce samedi au Stade George V, où se déroulera la finale de football en apothéose des 10es Jeux des Iles de l’océan Indien entre Maurice et La Réunion. Ainsi, environ 500 policiers seront mobilisés pour cet événement, soit deux fois plus que lors de la demi-finale jouée mercredi. En milieu de semaine, des membres du public qui n’avaient pas de billets ont pu avoir accès à l’intérieur du stade. Cependant, les éléments de la  Special Supporting Unit (SSU) ont eu fort à faire pour contenir cette foule. Mais les choses risquent d’être différentes ce samedi.

D’autre part, un communiqué émis par les services de presse du ministère de la Jeunesse et des Sports confirme que la finale de football entre Maurice et la Réunion sera disputée au New George V stadium à guichets fermés aujourd’hui. « Seules les personnes détentrices de tickets valides d’Otayo, de cartes d’accréditation du COJI 2019, seront autorisées à entrer dans l’enceinte du stade. Les portes du stade resteront fermées et contrôlées durant toute la rencontre par la police. Les personnes qui n’ont pas de tickets ne seront pas permises non plus à s’attrouper aux abords du stade durant toute la durée du match », fait-on comprendre officiellement. Les autorités prévoient d’accueillir ceux désirant suivre cette finale sur écran géant dans le fan-zone devant la municipalité de Curepipe.

« Nous avons été informés par le COJI que le match sera joué à guichets fermés et donc, seules les personnes détenant un billet valide auront accès au stade », prévient l’inspecteur Shiva Coothen du Police Press Office. Et d’ajouter que la police n’ouvrira aucune porte pendant la finale, comme cela a été le cas durant la semaine. Ceux qui n’ont pas de ticket peuvent assister au match dans la “fan zone” aménagée dans la cour de la mairie de Curepipe. Par ailleurs, des policiers en civil seront aux abords du stade George V avant la finale en vue de traquer des personnes qui tenteront d’écouler des billets au marché noir.

Concernant le dispositif de sécurité, des barrages métalliques seront installés dans les alentours du stade et des déviations de la circulation sont prévues. Ainsi, la rue Louis Pasteur jusqu’au centre-ville sera à sens unique, tandis que la route principale à côté de Manhattan sera convertie à double sens. « Les spectateurs n’auront pas le droit de garer leurs véhicules autour du stade et devront chercher un parking plus loin », a expliqué l’inspecteur Coothen. Ce dernier demande aux membres du public de bien suivre les consignes de la police sur le terrain pour éviter un cafouillage. « Il y aura quelques changements au dispositif de sécurité pour ce samedi par rapport à mercredi », a-t-il précisé.

Selon les Casernes centrales, le stade George V peut contenir 5 000 personnes et un nombre en surplus de spectateurs peut entraîner des problèmes comme une bousculade. « En plus, nous devons nous assurer de la sécurité des VVIP dont des étrangers », a déclaré un responsable. Même après le match, la police a prévu de rester dans la ville jusqu’à fort tard avec des patrouilles à la gare Jan Palach pour éviter des dérapages.

Par ailleurs, la police sera également mobilisée en nombre au gymnase Pandit Sahadeo à Vacoas pour la finale de volley-ball où Maurice est engagé dans la finale. En ce qui concerne la cérémonie de clôture dimanche au stade Anjalay Coopen à Belle-Vue, la police a prévu presque le même dispositif que le vendredi 19 juillet, lors de cérémonie d’ouverture des jeux. Des policiers seront postés sur l’autoroute à partir du rond-point de Bois-Rouge, tandis que dans le Nord, le Traffic Branch a prévu un déploiement à partir de Forbach. Des officiers veilleront aussi au grain dans l’enceinte du stade.