L’aventure du Pamplemousses SC dans le tournoi de l’Union des Fédérations de Football de l’Océan Indien (UFFOI) a pris fin . Les Nordistes n’ont pu passer le premier tour pour atteindre la phase de poule de la compétition. Après la défaite d’entrée de jeu face aux Dallons de Côte d’Or, les coéquipiers d’Henri Spéville ont fait match nul contre les Réunionnais de St-Louisienne (2-2). Pas suffisant.
La défaite contre les Seychellois aura été fatale au champion de Maurice en titre. « La formation praslinoise a fait la différence au bon moment et nous n’avons pas été en mesure de revenir au score. Je dois dire qu’aux Seychelles, il faisait très chaud et ce n’est pas évident de jouer sur du synthétique quand nous n’y sommes pas habitués. Mais nous n’allons nous chercher d’excuse, les Seychellois étaient meilleurs que nous », souligne l’entraîneur de la formation nordiste de l’Île, Henri Spéville. La tâche s’annonçait alors très dure pour les coéquipiers de Colin Bell.
Et comme attendu, les Mauriciens n’ont pu passer le dernier obstacle pour se donner des espoirs de finalistes. Contre la St-Louisienne mardi dernier à Mahé au stade Linité, le Pamplemousses SC a concédé un nul flatteur de deux buts partout. Les Nordistes avaient pourtant deux buts d’avance avec des réalisations de Kerlson Agathe et du vétéran Kersley Appou. Mais les Réunionnais ont trouvé les ressources nécessaires pour égaliser au grand dam du champion de Maurice en titre. Un relâchement. « Nous avons joué de malchance. Nous n’étions pas assez concentrés et nous avons été sanctionnés par deux buts. C’est dommage car nous avions maîtrisé la rencontre de bout en bout. Nous étions au-dessus du lot dans tous les compartiments du jeu. Mais tout va vite dans le football et il n’a fallu que d’un petit moment de relâchement pour laisser fuir la victoire. Je tiens toutefois à féliciter mes joueurs qui se sont beaucoup démenés. Ils ont donné le maximum », soutient notre interlocuteur.
Bilan peu réjouissant pour Pamplemousses SC dans cette troisième édition du tournoi de l’UFFOI. En terre seychelloise, le club du Nord n’aura pas goûté au succès et ne ramène, en fin de compte, qu’un nul pour une défaite en deux sorties. Comme il y a deux ans, Pamplemousses SC ne passe pas la phase de poule. Les Colin Bell, Charles Content, Frédéric Chavry et autres Guillaume Sockalingum n’auront ainsi pas été à la hauteur des espérances. Cette compétition ne semble pas tellement réussir aux Champions de Maurice car l’année dernière, l’ASPL 2000 s’était aussi fait éliminer au même stade de la compétition.