La Special Mobile Force (SMF), qui fait partie intégrante de la force policière, célébrera ses 56 années d’existence ce jeudi 30 juin. Pour commémorer l’événement, un calendrier d’activités sociales a été organisé du 20 au 28 juin, allant ainsi en ligne avec l’une des directions stratégiques de la Mauritius Police Force (MPF) qui est d’améliorer la qualité de vie des citoyens.
Du 20 au 24 juin, les soldats de la SMF se sont portés volontaires pour aller distribuer de la nourriture dans 14 hospices et orphelinats de l’île. Cette distribution de repas a eu lieu au Gayasing Orphanage, au Shardhanand Infirmary, au Meenatche Home, au Foyer Père Laval, au Currimjee Jeewanjee Infirmary dans la capitale, à SOS Children’s Village à Beau-Bassin, au Rosie Lememe Home et au Foyer Marcel Catherine à Belle-Rose, au Cheshire Home à Tamarin, au Krisnanand Seva Ashram, au Lady Sarojni Jugnauth Women’s Home et à l’hospice St Jean De Dieu à Pamplemousses.
Le colonel Nicole explique que venir en aide aux nécessiteux a toujours été une tradition pour les membres de son unité. Cependant, “cela fait plusieurs années que nous n’avons pu organiser des donations de repas”. En effet, la SMF avait autrefois des rentrées d’argent en organisant des fancy-fairs annuellement et les fonds récoltés étaient destinés au bénévolat. Maintenant que la SMF n’organise plus ce type d’événement, son personnel a décidé de puiser de ses fonds — à l’occasion de son 56e anniversaire.
Le colonel Nicole déclare être “très satisfait du déroulement des activités. Nombreux sont ceux qui ne font que déposer leurs donations dans ces institutions et s’en vont. Nous avons, pour notre part, passé du temps avec ces personnes en partageant un repas avec eux et avons été à leur écoute. Nous avons aussi organisé des animations telles que des spectacles de chant et de danse”.
Pour les 56 ans de la SMF, un journée de don de sang figure également au programme. Celle-ci se tiendra au Gymkhana Sports Complex ce mardi 28 juin, de 8h à 15h. Le colonel Nicole indique que les membres du public seront aussi les bienvenus.
 Pour information, la SMF a été formée en 1960, lorsque le gouvernement britannique décida de retirer ses troupes après 150 années dans l’île. Sa tâche était évidemment d’assurer la sécurité intérieure du pays. Cette nouvelle unité avait alors été mise sur pied avec le recrutement de volontaires ayant une certaine expérience de la Seconde Guerre mondiale et la sélection de certains membres de la Mauritius Police Force.
La SMF avait alors repris les casernes à Vacoas — qui étaient autrefois occupées par les King’s African Rifles, un régiment colonial britannique —, et les avait baptisées Abercrombie Barracks pour rendre hommage au lieutenant-général John Abercrombie, qui était à la tête des forces ayant pris possession de l’île en 1810. La SMF était sous la tutelle des commandants britanniques et ce ne fut qu’en 1978 que le premier Mauricien, Dhunpathlall Bhima, a pris les commandes.
Rappelons que le rôle de la SMF, force paramilitaire de la force policière, est d’assurer la sécurité intérieure et extérieure du pays. Elle est organisée comme un bataillon d’infanterie comprenant cinq compagnies, un escadron de génie et une aile mobile qui comporte deux escadrons équipés de véhicules blindés. La formation de ses membres est basée sur des tactiques militaires conventionnelles.