L’équipe nationale de futsal, ici à l’entraînement à Laayoune, a dû plier bagage plus tôt

Le retrait de la sélection mauricienne de la CAN 2020 de futsal, au Maroc, a entraîné une réaction du ministère de l’Autonomisation de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs, qui s’est expliqué par voie de communiqué. Émis vendredi après-midi, le communiqué, rédigé en 11 points, relate les circonstances menant à la qualification, puis au retrait de la sélection mauricienne.

Le communiqué jette un premier pavé dans la mare. « The circumstances which led to the qualification of the National team nor the exact location where the competition would take place were not mentioned in the email of the MFA. » Le départ de la délégation pour le Maroc, le 24 janvier, se passe sans anicroche. Il a fallu l’intervention de l’officer de liaison de la SADC auprès de l’Union africaine pour que le ministère prenne connaissance du lieu où se tiendrait la compétition.

Sur l’avis du ministère des Affaires étrangères et d’après la position de la SADC au sujet de la République Sarahouie, le ministère a donc demandé à la MFA de retirer son équipe de cette compétition. La MFA, de son côté, a accédé à la demande des autorités, malgré le fait que cela entraînerait des sanctions. Ainsi, la somme de USD 71 600 (un peu plus de Rs 2,5 M) doit être réglée par la MFA. Ce chiffre représente les frais de logement, de transport et de logistique au Maroc. Le ministère accepte donc de soutenir financièrement la MFA afin que celle-ci puisse solder ses comptes.

Par ailleurs, il faut noter que la MFA a été suspendue pour deux ans et devra régler une amende de USD 75 000 (≈Rs 3 M).