Le 1er avril est connu à Maurice et à travers le monde comme le jour des bonnes blagues entre amis et proches. Il est ainsi coutume de faire des canulars dans les médias, aussi bien à la radio que sur Internet.

Pourquoi le 1er avril ?

On raconte que jusqu’en 1564, l’année commençait le 1er avril. Cette année-là, le roi Charles IX décida de modifier le calendrier pour faire commencer l’année le 1er janvier.
Donc le 1er janvier 1565 tout le monde se souhaita « bonne année », se fit des cadeaux, se donna des étrennes, tout comme à un début d’année.

Mais beaucoup de gens eurent du mal à s’habituer à ce nouveau calendrier et certains n’étaient même pas au courant que la date de la nouvelle année avait changé ! Ils continuèrent donc à s’offrir des cadeaux et des étrennes le 1er Avril.
Pour se moquer d’eux, quelques petits malins eurent l’idée de leur offrir des cadeaux un peu spéciaux : de faux cadeaux, des cadeaux pour de rire, bref des blagues !

À partir de ce jour-là, raconte-t-on, chaque année au 1er avril tout le monde, grands et petits, prit l’habitude de se faire des blagues et des farces.

Le 1er avril dans les autre pays 

En Belgique, la tradition du poisson d’avril reste bien vivante.
« Les jeunes gens, dans les écoles, attachent un poisson en papier dans le dos de leurs camarades, de leurs parents, de leurs professeurs. La presse (tv, radio, journaux) diffuse ce jour-là des informations fausses mais crédibles. Parfois même les hommes politiques sont complices. Entre amis, on se fait aussi des blagues téléphoniques ou autres… »

En Amérique, mais aussi en Grande-Bretagne, on dit « April Fool’s » (le dupe d’avril), pas de poisson ! Mais les gens se font également des blagues.

En Allemagne, on dit « April April » ou « Aprilscherz » au moment de faire sa blague ou juste après pour faire comprendre que c’est juste une blague de 1er avril.
« Les blagues du 1er avril existent en Allemagne depuis 1631, mais leur origine serait plus lointaine. Penchés sur le certificat de naissance du poisson d’avril, les experts ne dénombrent pas moins de 800 hypothèses. Tous les pays y trouvent leur compte ».

-Source internet