Après un dernier tour parfaitement maîtrisé, le Français François Calmels a remporté hier l’AfrAsia Golf Masters 2013 au bout du suspense. Il a signé un retour incroyable devançant sur le fil le Sud-Africain Hennie Otto. Il succède à son compatriote Christophe Brazilier, vainqueur de l’édition précédente.
Quel finish ! Jusqu’au trou no 13 du dernier tour, on a cru Hennie OTTO intouchable sur le parcours d’Anahita. Mais quelques coups moins bien maîtrisés un drive au 13 ou cette mise en jeu au 17 ont permis à François Calmels de prendre la tête au meilleur moment, en toute fin de tournoi. Il a été le seul à scorer sous les 70 chaque jour de la compétition (67 puis 69 et un 65 pour clôturer la semaine) et établit pas la même occasion un nouveau record de l’épreuve avec le score de 201 coups (qui était jusqu’à présent détenu par Nicolas COLSAERTS avec le score de 209 en 2010).
François Calmes a rendu une carte quasi-parfaite à -7, à un coup seulement du record du parcours établi cette semaine par Adrien Bernadet. «Je n’ai pas pensé aux scores des autres joueurs, j’ai préféré rester bien concentré sur mon jeu, sur ce que j’avais à faire. Au final, ça a payé», racontait l’heureux vainqueur du tournoi. «J’ai passé une semaine de rêve sur ce parcours magnifique, j’ai très bien joué et pour couronner le tout, je gagne le tournoi. C’est génial pour moi et ça me met en confiance pour lancer ma saison sur le tour européen, dès la semaine prochaine à Durban.»
Derrière lui, on retrouve Hennie OTTO, pourtant favori avant cette dernière journée, et en tête du tournoi jusqu’au trou no 13. Visiblement très énervé lors de ses derniers trous, Hennie devient en quelque sorte le «Poulidor» de l’AfrAsia Golf Masters avec deux 2èmes places (en 2010 et 2013) et une 3ème place (en 2011) sur ce parcours qu’il connaît parfaitement bien. Adrien Bernardet termine lui sa semaine sur un superbe eagle au 18, face au public venu nombreux devant le club house, pour s’emparer seul de la 3ème place sur un score de -11, devançant d’un coup l’Anglais Oliver WILSON.
Pour la première fois cette année, deux joueurs mauriciens étaient invités à participer au tournoi professionnel. Vishnoo Seeneevassen et Siva Palayandi terminent respectivement à la 31e et 32e places. Ils ont pu mesurer l’écart qui les séparait du très haut niveau du golf professionnel.