Ketty Lent paraphant son contrat qui le lie avec le groupe ENL

Triple médaillée d’or en haltérophilie aux derniers Jeux des Iles, la jeune athlète mokassienne Ketty Lent a signé un accord de sponsoring pour un montant global de Rs 250 000 avec ENL la semaine dernière. Le soutien du groupe comporte deux dimensions, à savoir la performance sportive et le développement personnel.

ENL a toujours eu à cœur d’accompagner les jeunes dans leur parcours et de les aider à devenir des citoyens responsables. C’est ce qui explique l’engagement du groupe aux côtés de l’haltérophile Ketty Lent, triple médaillée d’or aux derniers Jeux des Iles de l’océan Indien (JIOI), pour l’aider à se construire un avenir sportif, professionnel et personnel. L’objectif est de lui donner les moyens nécessaires pour porter encore plus haut les couleurs de Maurice tout en se formant pour assurer son autonomie financière.

La signature du contrat de sponsoring entre Ketty Lent et ENL a eu lieu en présence du directeur du Synergy Sports and Wellness Institute, Gérald Jetin, et du mentor de la jeune athlète, Dev Deerpaul, Sports Therapist au ministère de la Jeunesse et des Sports. Le groupe était représenté par Mario Radegonde, Head of CSR et Shyama Soondur, Corporate Communications Manager.

C’est Gérald Jetin lui-même qui avait signalé Ketty Lent à l’attention d’ENL. Le directeur de Synergy, qui participait à titre gracieux à la préparation de l’athlète aux derniers JIOI, avait remarqué que celle-ci avait besoin de compléments alimentaires pour atteindre ses objectifs de performance.

« Compte tenu du milieu précaire dont elle est issue, la contribution d’ENL a été sollicitée pour optimiser la préparation de Ketty Lent pour les Jeux des Iles. Très vite, nous avons décelé chez la jeune haltérophile une volonté de gagner, y compris en dehors de l’arène sportive. Elle nous a confié son rêve de vaincre la pauvreté, de devenir autonome et de mener une existence digne. Nous avons résolu de lui tendre la main. Ses performances aux Jeux des Iles et lors des meetings internationaux qui s’en sont suivis nous ont confortés dans cette décision », déclare Shyama Soondur.

Ketty Lent, qui souhaite vivement exercer une profession proche du monde sportif, démontre un penchant pour la massothérapie. Mais avant de pouvoir y prétendre, il lui fallait rattraper son retard sur le plan éducatif. Ainsi, avec le concours d’ENL Foundation, le groupe lui a préparé tout un plan étalé sur un an pour se remettre à l’apprentissage scolaire, et éventuellement professionnel.

L’engagement d’ENL envers Ketty Lent se décline comme suit : une allocation mensuelle couvrant l’achat de protéines et autres nutriments nécessaires à sa préparation physique, les services de professionnels tels qu’un masseur, un nutritionniste et un kinésithérapeute pour optimiser sa forme et l’achat d’équipements et de l’argent de poche, un accès gratuit au Synergy Sports and Wellness Institute, des cours en Lifeskills Management et une formation diplômante en massothérapie.

« Le plus grand défi dans cette discipline est de prendre du poids et d’augmenter sa masse musculaire. Cela nécessite de la rigueur, ainsi que beaucoup de sacrifices et de bonne volonté, mais grâce au soutien d’ENL, je peux enfin m’acheter les suppléments nécessaires. L’accès à Synergy me permettra aussi de m’entraîner assidûment », confie Ketty Lent.

Une affaire de famille

Chez les Lent, le sport est une affaire de famille. Le père de Ketty, feu Vivian Lent, était un footballeur de renom à Maurice. Sa sœur Emmanuella, une ancienne haltérophile, lui a transmis sa passion. À seulement 18 ans, Ketty a su trouver sa force dans l’haltérophilie et s’entraîne d’arrache-pied tous les jours pour pouvoir briller dans sa discipline. Malgré le succès que rencontre la leveuse de fonte, elle est confrontée à une dure réalité : elle a dû arrêter ses études très tôt et ne sait ni lire ni écrire.

Sur le plan sportif, il faut admettre que ça roule pour Ketty. Elle a raflé trois médailles d’or aux 10es Jeux des Iles à Maurice en juillet 2019. Après cette époustouflante performance, elle s’est envolée en août pour les Jeux africains à Rabat, au Maroc, où elle a décroché trois médailles de bronze dans la catégorie des moins de 71 kg. La prochaine étape pour elle, c’est de se préparer pour les championnats d’Afrique et d’essayer de décrocher une qualification pour les Jeux olympiques dans les prochaines années.

En attendant les prochaines compétitions, Ketty se concentre sur sa récupération après une année bien chargée. Avec le soutien d’ENL, elle pourra continuer à faire ce qu’elle aime et à rendre l’île Maurice fière.