C’est lundi que les 13 haltérophiles retenus pour le stage de perfectionnement en vue des Jeux des Îles de l’Océan Indien (JIOI), mettront le cap sur la Roumanie. À titre d’information, les leveurs de fontes devaient prendre l’avion vendredi; mais deux des leveurs de fonte attendaient le renouvellement de leur passeport qui avaient expiré pour ainsi pouvoir prendre l’avion. Le camp d’entraînement est d’une durée de deux mois. Ceux sélectionnés sont Roilya Ranaivosoa, Alison Sunee, Shalinee Valaydon, Ketty Lent, Cédric Coret, Yannick Coret, Jonathan Coret, Dorian Madanamoothoo, Anthony Mada- namoothoo, Dinesh Pandoo, Khelwin Juboo, Akshay Jeeloll et Yovin Gyadin. Ils seront accompagnés du Directeur technique national, Constantin Dabija, et de l’assistant-entraî- neur national, Gino Soupprayen. À noter que les Mauriciens poseront leurs valises à Brasov pour ensuite ralier Snagov pour poursuivre leur apprentissage.

Pour rappel, l’haltérophilie local aura la lourde responsabilité de faire aussi bien, sinon mieux que lors des derniers JIOI à La Réunion. On se souvient que sous la tutelle de l’autre technicien Roumain, Urdas Constantin, la sélection nationale avait ramené 21 médailles d’or, 6 d’argent et 11 de bronze. Ce sera très difficile de rééditer pareil exploit cette année, car les données ont changé et d’ailleurs, l’un des cracks de cette génération dorée, en la personne d’Yvan Pierrot, n’est plus. Valeur du jour, seule Roilya Ranaivosoa, Sportswoman of the Year 2018, est l’assurance tous risques de cette équipe.