Photo illustration

L’enquête dans le cadre du dopage de cinq chevaux de Simon Jones, qui avait repris mardi après-midi, a été ajournée à vendredi (25 octobre). La raison principale étant que Paul Beebee de la Gambling Regulatory Autority (GRA) souhaite faire un rapport sur l’enquête qu’il a déjà menée.

« I would like to give my evidence chronogically and it will take approximately two hours ». C’est suite à cette demande du Britannique Paul Beebee, qui est aux commandes de l’Integrity Department de la GRA, que le board présidé par Stéphane de Chalain a décidé d’ajourner l’enquête. Il a aussi expliqué qu’une quinzaine de témoins pourraient également être appelés.

Les images des caméras de surveillance à Floréal du 17 janvier au 8 mars derniers pourraient aussi être visionnées. Il a par ailleurs laissé entendre que l’enquête qu’il a effectuée et son rapport pourraient grandement affecter la vie de plusieurs personnes et que, pour cette raison, il serait (peut-être) nécessaire de continuer l’investigation vendredi sans la présence des journalistes et de certaines personnes. Dans un premier temps, une cinquième personne a été ajoutée au board, les exibits ont été présentés à nouveau à Simon Jones et ce dernier a confirmé l’authenticité des documents.

Pour rappel, c’est le 5 mars dernier qu’a eu lieu l’éclatement de cette affaire. Après que des tests inopinés hors course avaient été effectués par le Mauritius Turf Club le 21 février 2019, Wolf Of Wallstreet, un des sujets de Simon Jones, avait été trouvé positif au 16 beta-hydroxy Stanozolol. Tous les autres pensionnaires de cet entraîneur furent par la suite testés au centre Guy-Desmarais à Floréal. Le 12 mars, le verdict tombe. Quatre autres chevaux de ce même yard étaient également testés positifs, à savoir Bono, Burwaaz, Alaadel et Mackbool. Ces cinq chevaux ont été par la suite suspendus pendant une durée de six mois et Simon Jones avait décidé de ne pas participer aux trois premières journées de la saison 2019.

C’est Me Gavin Glover SC qui défend les intérêts de l’entraîneur dans cette affaire.