Les clameurs de la Duchesse font déjà partie du passé. Pour la troisième fois en ce début de compétition, on n’aura droit qu’à sept épreuves. La principale de la septième journée ne réunit qu’un petit champ de six partants où Roman Manner tentera d’offrir à Ramapatee Gujadhur une troisième victoire dans une épreuve principale en ce début de saison.
Roman Manner reste sur une bonne course de rentrée sur un parcours qui était visiblement trop court pour ses aptitudes. En fait, on est d’avis que le tempo était trop élevé pour lui. Le rallongement du parcours plaide en sa faveur et il aura aussi la possibilité d’imposer sa loi ou, à défaut, de suivre le meneur de près et avoir le first run sur ses principaux adversaires. Il a déjà gagné sur le parcours du jour en venant au finish, mais le petit champ et le manque d’un véritable meneur pourraient le pousser à tenter le tout pour le tout. Reste qu’on ne le voit pas lancer l’épreuve sur des bases trop élevées. Il essayera de s’économiser dans la partie initiale et courir un 1000m plein.
Dans la course à l’avant, il n’y a qu’un seul adversaire qui pourrait essayer de lui damer le pion. Il s’agit d’Ashanti Gold, qui était réputé pour être un bon frontrunner auparavant, mais qui semble avoir perdu sa vélocité. Du reste, ses deux dernières victoires ont été acquises à la faveur d’une course d’attente. La question est de savoir s’il peut se montrer plus rapide que Roman Manner qui, il faut le reconnaître, n’est pas un vrai leader. Avec un avantage au poids, on croit que Donavan Mansour a intérêt à tenter quelque chose dans la phase initiale. Car s’il vient de l’arrière, il aura à rivaliser avec de bons finisseurs.
Justement, sur le papier, le meilleur finisseur du lot est Recall To Life, deuxième derrière Kremlin Captain lors de sa rentrée. Il s’était positionné non loin du cheval de Ramapatee Gujadhur avant de s’avouer vaincu dans le sprint final. Recall To Life pourrait être plus en retrait cette fois en raison de sa ligne extérieure. Il affiche une belle condition et son dernier travail en compagnie de Rear Admiral n’est pas passé inaperçu. Il possède des arguments à faire valoir et sera sans doute plus à son affaire s’il y a lutte pour le commandement.
Au risque de déplaire aux autres engagés et même s’il n’y a pas de certitude aux courses, on est sous l’intime conviction que la victoire ne devrait pas échapper à Roman Manner ou à Recall To Life. Le reste du peloton devra se contenter de se battre pour les accessits.
On espère que François Bernardus peut profiter de sa fraîcheur pour réaliser une bonne entrée en matière. Bastille Day reste un bon finisseur quand les conditions sont en sa faveur et il pourrait suppléer Roman Manner au cas où ce dernier n’a pas les coudées franches. Skippyjon Jones, lui, sera à l’aise sur la distance que si la course est bien lancée.