L’annonce ferme du Premier ministre qu’il n’y aura pas de courses hippique durant le mois de mai, a forcé le Mauritius Turf Club à revoir sa copie, lui qui s’imaginait déjà la reprise le 30 mai, voire même le 23 mai. Avec déjà 9 semaines de retard sur le calendrier initial qui devait démarrer le 21 mars, le flou persiste toujours quant à la date du coup d’envoi de la saison 2020. Désormais, c’est le week-end du 13-14 juin qui est cité avec une inclinaison, dans un premier temps, pour dimanche, afin d’avoir un meilleur contrôle sur les accès autorisés et autour de l’hippodrome.

Lorsque le Premier ministre avait déclaré qu’il n’y aurait pas de courses en mai, il était clair que la saison ne pourrait reprendre durant ce mois. Toutefois, le flou s’est installé aussitôt la parution du communiqué officiel, émis par le bureau du Premier ministre, suite à cette annonce. Selon ce document, il est indiqué que les courses hippiques resteront fermées au public durant le couvre-feu sanitaire qui a été prolongé jusqu’au 1er juin ! Une déclaration qui prête cependant à confusion étant donné que le MTC envisageait la tenue des premières journées à huis clos en mai, une des conditions imposées au départ.

Dans les coulisses, la tenue des courses à huit-clos les dimanches est privilégiée, soit le jour où la population reste confinée chez soi, vu que les commerces sont fermés. Ce qui permettrait ainsi à la police d’assurer la sécurité et que les conditions sanitaires soient respectées, étant donné qu’en jour de semaine, ainsi que les samedis, le déploiement de ses effectifs se fait sur des sites prioritaires. Si cette logique est respectée et que le gouvernement est favorable à la reprise à huis clos, il est fort probable que les courses reprennent ses droits le dimanche 14 juin. Cette décision serait toutefois tributaire à un contrôle strict de la situation sanitaire locale et à un éventuel maintien de l’évolution des nouveaux cas de contamination.