POËMA ZÉPHIR

L’homme est un loup pour l’homme, disait le proverbe latin ? Eh bien, chers philosophes, je dirais plutôt un chacal ! On ne peut plus le nier, l’humanité s’éteint réellement et graduellement. Ces derniers temps, on se sentirait plus en sécurité dans la brousse plutôt qu’en faisant ses emplettes dans un supermarché.

L’urgence se fait sentir, à chaque coin de rue, à chaque rayon pour PQ et dans chaque éternuement ou reniflement isolé. En deux temps trois mouvements, nous perdons notre sens moral et toute civilité telle une fuite dans un réservoir d’essence. Le pire dans tout cela, c’est qu’une grande majorité de gens qui se disent intellectuels, revendiquant leur supériorité dans la société avec leur panoplie de diplômes ou encore leurs liasses de billets accumulées à la banque, cèdent à la panique. Au moins, ils auront de quoi se torcher en cas de pénurie de papier toilette !

C’est dans ces moments comme ceux-là que l’on parvient à découvrir le vrai visage de l’être humain. Tu as beau te farder de protocoles, de bonnes manières, « d’anti-dérapement » social ou de bienséance, lorsqu’il s’agit de survie, tu ranges ta dignité dans ta petite boîte dorée. Achats excessifs ou crêpages de chignon en public s’immiscent progressivement dans le quotidien des Mauriciens. Telle une Rockstar, Covid-19 casse la baraque et crée déjà la frénésie sur l’île même s’il n’a pas encore fait d’apparition.

Et les miséreux dans tout cela ? Ils doivent juste assister impuissants au défilé des caddies fourrés jusqu’à la moelle des plus aisés, car la fin du mois se fait languir. Et lorsque viendra le moment de faire les courses, il ne leur restera plus grand-chose, car tout aura été raflé égoïstement par la horde des moutons engloutissant la moindre parcelle d’herbe.

Dans tous les cas, on pourra dire que la maladie « pa get figir ». Que tu appartiennes à la fine couche de la haute ou aux bas-fonds des banlieues, le virus semble toucher tout le monde. Peu importe qui tu pries, ta couleur de peau ou le nombre de ministres que tu as dans ton répertoire, rien ne semble être efficace pour te garantir l’immunité totale.

Est-ce une passade ou faisons vraiment face à la fin de toute chose ? Je ne saurai le dire. En attendant, l’année 2020 a été jusqu’à présent comme une fouille… A real pain in ze ‘Ace’.