L’Independent Commission against Corruption (ICAC) a procédé ce matin à l’arrestation de Danand Seetaram, ex-Chief Financial Manager de la Mauritius Duty Free Paradise. La commission anti-corruption lui reproche d’avoir utilisé sa position au sein de la boutique hors taxes de l’Etat pour faire placer des produits importés par la compagnie de sa sœur, Godzilla Co. Ltd. dans les magasins de la MDFP.

 Les faits remontent à novembre 2012 lorsque, selon l’enquête de l’ICAC, Danand Seetaram et sa sœur se sont rendus en Chine où ils ont commandé plus de mille paires de chaussures et des jouets.

Ces produits ont, par la suite, été vendus à la MDFP et ont été réglés par deux chèques de Rs 914 250 et Rs 710 000. Un peu plus tard, la MDFP allait se rendre compte que parmi ces paires de chaussures, 441 paires étaient défectueuses et que les autres n’étaient pas de bonne qualité, acceptables à la boutique hors taxes.

L’enquête de l’ICAC a démontré que, bien que Danand Seetaram n’ait aucun intérêt dans au sein de la Godzilla Co. Ltd. et ne soit pas directement impliqué dans la prise de décision d’achat de ces produits au sein du MDFP, il a obtenu des bénéfices découlant de cette transaction.

Les enquêteurs de l’ICAC sont tombés sur un chèque de Rs 450 000 émis par la compagnie Godzilla Co. Ltd à Esta Property, une agence immobilière, en guise de paiement pour un terrain qui a été par la suite enregistré au nom de Danand Seetaram. La compagnie a aussi émis deux chèques de Rs 40 000 et Rs 80 000 à AS Design, une compagnie de Seetaram.

Dans sa défense, le principal intéressé a expliqué que ces deux montants étaient pour la production de gondoles qui auraient servi à exposer les chaussures à la MDFP. Cependant, l’enquête a démontré que tel n’a jamais été le cas. L’ex-Chief Financiel Manager de la MDFP, Danand Seetaram, devrait comparaître devant la cour de Rose-Hill ce mercredi. Il répond d’une accusation de “receiving gift for a corrupt purpose” sous l’article 15 de la Prevention of Corruption Act.