Après la démonstration d’Albert Mooney dans The Emtel Princess Margaret Cup la semaine dernière, une autre belle occasion  est offerte à l’écurie Rousset d’engranger  une nouvelle victoire dans une épreuve principale avec Polar Royale qui en découdera avec quelques-uns des meilleurs sprinters-milers de la C2. Impressionnant vainqueur à sa dernière apparition, le pensionnaire de l’écurie Rousset tentera de poursuivre sa belle série victorieuse mais devra rester sur ses gardes face à ses adversaires du jour.
Avec un bilan de cinq victoires et une deuxième place pour six tentatives en 2014, Polar Royale a plus que rempli son contrat. Le fils d’Ashaawes ne cesse de monter en puissance à chacune de ses apparitions et on ne sait où se situent ses limites. Sur une piste à peine practicable le 23 août dernier, c’est au courage qu’il est venu régler Kalinago au finish. Ses adversaires du jour seront certes d’un différent acabit mais le poulain de Gilbert Rousset, qui s’entend à merveille avec Geroudis, misera sur son bon pas initial pour se retrouver within striking distance du meneur pour garder ses chances intactes. Si tel est le cas, ses rivaux auront à sortir le grand jeu pour le précéder à l’arrivée.
Du pas, il pourrait y en avoir dans cette épreuve avec Captain Firth qui pourrait être tenté d’endormir ses adversaires. Couronné champion des 4-ans cette année, le coursier de l’écurie Foo Kune s’est déjà montré redoutable dans la course à l’avant. Avec sa première ligne, il n’aura aucun mal à prendre la direction des opérations. Dans une telle éventualité, il n’est pas à écarter que Zambezi Torrent vienne déjouer ses plans en tentant de démarrer de loin, comme ce fut le cas à sa dernière sortie. Mais il va sans dire que cette fois, ses adversaires l’auront à l’oeil, ce qui devrait donner plus de rythme à l’épreuve. Sur sa valeur intrinsèque, Zambezi Torrent ne peut être éliminé.
Donnie Brasco aura aussi son mot à dire dans cette épreuve. Ce généreux coursier de l’écurie S. Henry a été un modèle de régularité cette saison. Doté d’une pointe de vitesse finale  percutante, il fera sentir sa présence au finish si jamais la course est réduite à un sprint.
Bobby Bear se retrouvera aussi dans la même configuration puisqu’il sera tributaire du rythme. En évidence à l’entraînement, il sera davantage favorisé si la course est rondement menée. Sur sa forme actuelle, il mérite sérieuse considération.
Ryder Cup sera l’autre représentant de l’écurie Foo Kune pour cet engagement. Intraitable sur le kilomètre, ce sujet de Victory Moon reste sur une belle victoire acquise lors de la 26e journée. Nous pensons toutefois que sur le parcours du jour, sa tâche est on ne peut plus compliquée face à Polar Royale. Mais Ryder Cup a pour lui la ligne et un accessit est dans ses cordes.
Everlast en sera à ses débuts sur notre turf et aura sans doute besoin de cette course pour se mettre en jambes. Quant à Dual Asset, il sera pour sa part plus à l’aise sur le parcours réduit et son entourage s’attend qu’il coure en progrès.