• Les deux autres en direction du nord accessibles d’ici un mois

Depuis 10 heures ce matin, deux voies du tronçon Valton de l’autoroute Terre-Rouge/Verdun menant vers le sud du pays sont accessibles aux automobilistes. Ces voies, qui étaient affaissées à cause de l’instabilité du sol, ont nécessité l’expertise étrangère et de longs travaux. D’ici un mois, les deux autres voies en direction du nord seront également ouvertes.

Une visite des lieux tenue samedi après-midi a été l’occasion pour le ministre des Infrastructures publiques, Nando Bodha, de commenter l’étendue des travaux qui ont été nécessaires pour que les deux voies en question soient à nouveau accessibles.

Selon le ministre, ces travaux ont été d’une telle complexité qu’il a fallu du temps pour saisir la portée de la « fracture » sur 80 à 100 mètres qui s’était produite. « Par ailleurs, l’affaissement sur 350 mètres produit en janvier 2015 nous a pris du temps pour comprendre ce qui s’était passé », explique le ministre en présence des officiers de CEREMA, de la Road Development Authority, de Transinvest.

Il fait ressortir que les études ont démontré deux phénomènes ; l’un la faiblesse du substrat pour contenir la route et le deuxième, le flanc même de la montagne. Et pour remédier à ce problème, Nando Bodha rappelle l’expertise recherchée du professeur Jean-Pierre Magnan, des officiers du KYC, du JEICA et de la RDA. « Ce n’est que quand nous avons obtenu satisfaction que nous avons débuté les travaux », dit-il. Ces deux voies ouvertes à nouveau sont pour le ministre « un exploit technique et géotechnique ».

Présent lors de cette visite, le CEO de Transinvest Bertrand Hanaeur a affirmé que comprendre la « pathologie » de cette route affaissée et trouver des solutions et les mettre en œuvre a été « difficile ». Mais pour lui, les objectifs ont été atteints. « Je pense que c’est un exploit humain lorsque nous avons affaire à une telle complexité », fait-il ressortir.

Ces travaux ont nécessité l’enlèvement de 230 000 tonnes de remblais pour l’installation de 191 pieux d’un mètre de diamètre et 25 mètres de profondeur. Ces pieux ont été installés sur cinq kilomètres et dans 6 000 tonnes de béton. Par ailleurs, quant au flanc même de la montagne, un inclinomètre était installé. Selon certains employés qui assuraient la lecture des données de cet appareil, rien n’a été démontré.

Maintenant que ces deux voies sont ouvertes, les deux autres en direction du nord s’ouvriront d’ici un mois. Selon le calendrier des travaux, cette partie complètement réparée sera opérationnelle à compter du 19 juillet prochain. En ce moment, les travailleurs s’attellent à remplir toute la partie qui a été enlevée pour l’installation des pieux.