Dans sa dernière édition, Week-End rapportait le grave accident survenu au rond-point de Solitude faisant une victime et la triste fin du laboureur de 53 ans qui a été retrouvé mort à côté de sa moto à Bassin Carré. Depuis, six autres personnes ont été tuées dans des accidents enregistrés dans diverses régions de l’île faisant un total de huit morts en une semaine. La dernière victime en date est une Quatre-bornaise de 27 ans, Anise Chevery, qui a été mortellement fauchée à Trianon. Avec cette série noire, l’association Prévention Routière Avant Tout (PRAT) lance un appel à une vigilance accrue, surtout à la veille de la période festive de décembre.
Les recoupements indiquent qu’il était peu avant 19 h 30, vendredi soir, quand cet accident fatal s’est joué sur cet axe routier à Trianon. Pour des raisons à être déterminées par l’enquête policière en cours, la victime, Anise Chevery, traversait l’autoroute, quand un van se dirigeant vers Saint-Jean l’aurait percutée de plein fouet. Les médecins du Service d’Aide Médicale Urgente (SAMU) ont constaté la mort de la jeune femme à leur arrivée sur la « scene of accident ». La dépouille de la victime a été transférée au Princess Margaret Orthopedic Centre à des fins d’autopsie. De son côté, le conducteur du véhicule, un Foreman de Saint-Pierre, âgé de 40 ans, était toujours en détention policière à hier matin en attendant sa comparution en cour.
La plus jeune victime de cette série noire sur nos routes est un habitant d’Isidore Rose, âgé de 18 ans. A 00 h 30, jeudi, Keshav Kumar Kissoon a été retrouvé gisant sur le sol après que sa moto a « crashed » contre des rochers dans un champs de cannes à Flacq. Le jeune motocycliste portait de multiples blessures quand son corps fut découvert. Son décès a été constaté à l’arrivée du SAMU.
Avec ces chiffres et ces circonstances qui donnent froid dans le dos, l’association Prévention Routière Avant Tout (PRAT) ne cache pas ses inquiétudes quant à cette tendance meurtrière sur nos routes. « Le nombre d’accidents est inquiétant ! Il faut à tout prix essayer de comprendre le pourquoi de ces accidents et comment les éviter. D’abord, il est important de souligner qu’en 30 ans notre flotte de véhicules motorisée a augmenté de 500 % pour le même réseau routier ! » commente le président de PRAT, Alain Jeannot. Ce dernier trouve cependant un peu de réconfort dans le fait que le taux d’accidents fatals pour chaque 1000 véhicules a diminué de 71% en 30 ans, passant de 1,5 pour chaque 1000 véhicules en 1981 à 0.4 pour chaque 1000 en 2011.
« Ce nombre considérable de véhicules motorisés n’est pas une mauvaise chose en elle-même, mais il doit être accompagné de mesure de sécurité adaptée. Nous avons une flotte de deux roues motorisée qui ne cesse d’augmenter. Or, les deux roues sont 22 fois plus vulnérables que les quatre roues », explique Alain Jeannot qui réclame que des mesures de sécurité, comme le port d’un accessoire rétro réfléchissant, soient rendues obligatoires le plus vite possible pour les pilotes et les passagers des deux roues. À cet effet, il suggère qu’on applique le plus tôt possible l’allumage des feux de croisement, le jour, comme en France et qu’on encourage les importateurs de casques à faire venir des casques de couleur blanc uniquement.
« Avec la période festive de décembre, il faut miser encore plus sur la sensibilisation. Mais aussi les automobilistes doivent être responsables et vigilants sur nos routes en appliquant les recommandations et les mesures de sécurité de base. Les automobilistes doivent aussi faire preuve de tolérance envers les usagers de la route qui sont les plus vulnérables ! », conclut Alain Jeannot.
* Note : les chiffres susmentionnés prennent uniquement en considération les victimes enregistrées sur nos routes entre le samedi 17 novembre et vendredi