À l’occasion de la Journée mondiale du handicap, commémorée ce mardi 9 octobre, Leckraz Burton, président de l’APEBS (Association des Parents d’Enfants aux Besoins Spéciaux), soutient qu’il faut impérativement « faire plus de prévention », car il y a « beaucoup à faire pour les handicapés à Maurice ».

« Il faut éduquer la population, les ministres et les jeunes sur la situation des handicapés à Maurice. Ce sont des humains et ils ont des droits. De ce fait, il faut mettre beaucoup plus l’emphase sur l’éducation à tous les niveaux ».

Président de l’APEBS depuis six ans, Leckraz Burton défend non seulement les intérêts des enfants handicapés, mais également ceux des éducatrices qu’il considère ne pas être rémunérée convenablement. « Si les éducatrices sont démotivées, ce sont les enfants qui en souffriront », ajoute-il.

Des handicapés ont défilé au Caudan samedi dernier à l’occasion d’un Women’s Health-a-thon organisé par l’ambassade des États-Unis.

Selon quelques chiffres de l’Organisation Mondiale de la Santé en janvier 2018 :

-Plus d’un milliard de personnes, c’est-à-dire environ 15% de la population mondiale, présentent une forme ou une autre de handicap.
-Entre 110 et 190 millions de personnes adultes ont des difficultés importantes sur le plan fonctionnel.
-La fréquence du handicap augmente en raison du vieillissement de la population et de l’augmentation des maladies chroniques, entre autres causes.
-Les personnes handicapées ont moins accès aux services de santé et ont donc des besoins en soins de santé qui ne sont pas satisfaits.

Pour visiter et aider l’APEBS, le numéro de téléphone est le suivant : 674-6916