Revoqué mercredi dernier par Kamalsaw Gujadhur, le président du Conseil de District de Savanne, Kailash Boyragee, conseiller du village de Rivière- du-Poste, ne compte pas rester les bras croisés.

« Je compte aller jusqu’au bout pour faire triompher la justice. J’ai déjà pris contact avec les officiers de l’ICAC pour consigner une déposition contre le Chairman parce que je me sens victimisé après avoir dénoncé une situation où il y aurait maldonne. Le Chairman du conseil m’a humilié mercredi dernier avant même le District Council Meeting lorsque je lui avais fait part de mon intention de poser deux questions qui étaient inscrites à l’agenda. Il m’a dit : “Mo pa gagn letan ecout twa to vinn trahir mwa derier mo ledo letan mo ti dan Canada. To finn denons ICAC. To finn fer nou gagn honte !”. »

Le conseiller Boyraggee reproche au comité exécutif d’avoir fait l’acquisition de bétonnières en mai dernier pour la somme de Rs 506 000, au lieu de Rs 124 000 du “lowest bider”. Selon le conseiller, le Bid Evaluation Comitee aurait déjà accepté le principe d’appel d’offres le moins cher. « J’ai insisté et j’insiste toujours pour savoir qui a signé le “Purchase order”. Je veux savoir si le Chief Executive a commis oui ou non une infraction à la Breach of Public Procurement Act 2006 sous la section 49. Le public ne sait peut être pas que nous devons attendre de long mois avant de pouvoir faire l’acquisition de lampadaires alors que le comité se permet d’investir l’argent public pour acheter deux bétonnières au coût de Rs 506 000. Je sens qu’il y a anguille sous roche. Je ne peux rester tranquille devant une telle injustice. »