Les prometteurs William Bouton et Laurent Samson avaient fait parler d’eux au cours des championnats nationaux low-kick de kick-boxing le mois dernier. Bouton et Samson, sélectionnés pour les championnats du monde juniors, ont de nouveau été à la hauteur des attentes placées en eux lors de l’Open Trophy de Mahébourg, disputé dimanche dernier au Mahebourg Waterfront.
Engagé dans une poule qualificative chez les 48-52 kg, William Bouton affrontait Kenny Dinally en demi-finales. Maîtrisant le combat de bout en bout avec des enchaînements répétés, le jeune Flacquois s’imposait à l’unanimité face à un adversaire compté au deuxième round. Il retrouvait en finale Brice Barbe qui, de son côté, avait repoussé le challenge de Dylano Gérard, averti à la deuxième reprise et compté lors de la troisième. Cette finale constituait une revanche ou une confirmation des championnats nationaux low-kick. Au bout du compte, Bouton, bien qu’averti et compté, et trop fougueux par moments, faisait de nouveau pencher la balance en sa faveur.
De son côté, Laurent Samson a dominé les trois rounds du combat qui l’opposait à Thierry Grégoire. Certes, le combat aura été fort engagé, mais la victoire de Samson n’a souffert d’aucune contestation. Par contre, Lindley Perrine, autre sélectionné pour cette échéance mondiale, n’a pu défendre ses chances jusqu’au bout, ayant été arrêté sur décision médicale suite à une blessure au bas du genou.
Perrine était engagé dans une poule qui comprenait Cédric Changou et Fanfan Nagamah. Lors de la confrontation entre ces deux derniers tireurs, le premier nommé a graduellement pris l’ascendant à partir de la deuxième reprise pour s’imposer à la majorité des juges. Nagamah se rachetait face à Perrine en démontrant plus de maturité face à un adversaire qui semblait à la recherche de ses repères.
Certes, Perrine se montrait plus convaincant lors de sa seconde sortie face à Changou. Toutefois, il était victime d’un coup interdit lors du troisième round, après avoir écopé d’un avertissement à la reprise précédente. L’arbitre mettait alors un terme au combat sur avis médical, mais Perrine devrait avoir retrouvé tous ses moyens afin d’être en action à la compétition prévue à l’île de La Réunion au début du mois prochain. Quoi qu’il en soit, Changou, expéditif lors des championnats nationaux, confirme également sa belle santé actuelle.
Reste que l’entraîneur national, Judex Jeannot, se disait satisfait de la prestation de ces trois juniors, dont deux avaient bousculé la hiérarchie. « Il a été intéressant de les voir à l’oeuvre, même si Perrine a paru quelque peu timide. Il n’empêche qu’ils ont pu tenir tête à des adversaires de catégorie supérieure. Ils confirment donc leur progression et c’est de bon augure en vue des championnats du monde ».
Les autres vainqueurs de l’après-midi ont été Jovan Jude, Matthew Rabaye, Chandiren Armoogum et Lindley Tranquille. Toutefois, cette compétition devait être marquée par le forfait de Fabrice Bauluck, grippé. Il devait être de retour à la compétition sur le plan local afin de mieux préparer la Coupe du Monde prévue le mois prochain en Hongrie.