Les fêtes religieuses sont de bonnes occasions pour consolider les relations sociales et collectives avec la participation des Mauriciens de différentes confessions religieuses. La fête Maha Shivaratree vient de démontrer la belle harmonie entre les communautés. C’est ce qu’a déclaré lors d’un entretien au Mauricien le Head Priest de la Mauritius Sanatan Dharma Temples Federation, l’acharya Mohunprasad Saklani.
Le concept d’appartenance nationale destiné à former une nation gagne peu à peu du terrain et la religion représente le ciment vers l’unité nationale. L’acharya Mohunprasad Saklani considère que « la paix sociale est nécessaire pour la poursuite du progrès et le dialogue intercommunautaire pour l’harmonie sociale ».
Concernant le Chaar Pahar Ke Pooja, qui a été célébré lundi soir dans tous les temples du pays, l’acharya Mohunprasad Saklani a déclaré que les dévots reçoivent une kyrielle de bénédictions favorables, facilitant la libération de l’âme (moksha). Durant les quatre sessions de prières où le mantra « Om Namah Shiva » est récité, il permet au dévot de se purifier et de se libérer du cycle de la mort et de la renaissance. Ce rituel permet au fidèle d’assurer la parfaite harmonie entre l’humain et le divin. « Shiva possède la connaissance universelle et il est le Dieu suprême et absolu. Shiva est le créateur, le préservateur et le transformateur. Vénéré en forme de lingam, il a vaincu le tamas (la mort) et vit couvert de cendres en harmonie avec Parvati, Ganesha, Nandi et les animaux, dont le serpent et le buffle », déclare le chef religieux.