Pour la saison de 1964, deux lots de nouveaux chevaux étaient attendus. L’un en provenance de la Grande-Bretagne et l’autre de l’Afrique du Sud. Suite aux recommandations d’un ami de la famille établi en Afrique du Sud, l’écurie Gujadhur jeta son dévolu sur Sudden Draw — le cheval n’était pas arrivé à Maurice — alors que dans le lot britannique figurait un certain Chapelle, un produit de Doutelle, un étalon qui avait défendu les couleurs de sa Majesté la Reine Elizabeth II. Le Chapelle qui était précédé d’une excellente réputation. Mais ce qui avait été jalousement gardé secret par l’entourage de l’écurie Gujadhur était que Chapelle avait une anormalité au niveau d’un tendon.
Aussi, comme Gunness Gujadhur et Radhamohun Gujadhur n’étaient pas au pays pour des raisons familiales au moment où Sudden Draw débarqua dans un piteux pays, l’entraînement du cheval fut confié à trois jeunes,  Ganeshwar (Ladoo), Moorli et Damodar qui durent remettre le cheval sur pied suite aux bons conseils du vétérinaire Antoine Darné, avant de commencer son entraînement.
Sudden Draw débuta sa carrière sur les chapeaux de roues avec une victoire sur un tour avant de s’attaquer au Barbé. Et là, ce fut Chapelle qui était le grand favori. Placé sous la férule de Ricaud Maingard, ce cheval fut étincelant durant sa préparation, mais dut déclarer forfait la veille de la première classique et ne put en fait courir lors des courses régulières.
Ce malheur profita à Sudden Draw qui brilla de mille feux dans le Barbé quand il relégua son second à plus de 5 longueurs sous la selle du jockey Brinn Mac Donald.
Ce qu’il faut savoir c’est que Radhamohun et Gunness Gujadhur étaient retournés au pays avant le début de la saison mais ce furent toujours les trois jeunes qui s’occupèrent de la préparation de Sudden Draw qui fut la première victoire de Gunness Gujadhur dans la Barbé Cup. Les trois jeunes étaient aussi sur la piste pour accueillir Sudden Draw après son succès.