Le dernier meeting du PTr/MMM dans la circonscription de Belle-Rose/Quatre-Bornes (N° 18) a été marqué par des accrochages entre des partisans de cette alliance et de l’Alliance Lepep. Ces derniers ont en effet voulu se frayer un passage à travers les sympathisants rouges-mauves qui s’étaient massés le long de la Route Palma, à hauteur de la place des taxis à La Louise, où se tenait le meeting.
Vers 17h45, alors que Ezra Jhuboo et Joe Lesjongard avaient déjà pris la parole, des partisans de l’Alliance Lepep, défilant dans des voitures, ont voulu se frayer un passage à travers la foule massée le long de la Route Palma à hauteur de la place des taxis, à La Louise, où se tenait le meeting du PTr/MMM. Ceux-ci avaient arboré leurs drapeaux tricolores et étaient munis de haut-parleurs hurlant des slogans hostiles au gouvernement.
Il n’en fallait pas plus pour que les partisans rouges-mauves leur coupent la route, tapant sur les voitures et arrachant leurs drapeaux. Si certains étaient visiblement surexcités, d’autres, eux, ont tenté de calmer le jeu, exigeant que les véhicules déjà engagés sur la Route Palma fassent demi-tour afin d’éviter que les choses ne s’enveniment.
Les propriétaires des magasins avoisinants ont alors commencé à baisser leurs rideaux de fer par peur d’émeutes. Alors que les choses commençaient à chauffer, Roshi Bhadain, candidat de l’Alliance Lepep au N°18, a alors abandonné le véhicule dans lequel il se trouvait vis-à-vis du restaurant King Dragon afin de chercher refuge dans un magasin.
Patrick Assirvaden et Kavi Ramano sont alors descendus du podium et ont interpellé les policiers. Ceux présents commentaient « l’ingérence » de la police – qui règle en général déjà la circulation à hauteur du rond-point de La Louise – pour avoir laissé un cortège de véhicules de l’Alliance Lepep passer en plein milieu d’un meeting de l’alliance PTr/MMM.
Il aura finalement fallu l’intervention des Bouncers des deux côtés, qui se connaissent visiblement très bien, pour que la situation ne se détériore pas davantage. Un activiste de l’Alliance Lepep s’est plaint d’avoir eu une vitre de son véhicule brisée. Mais fort heureusement, aucun blessé n’était à déplorer et le meeting a pu reprendre son cours normal.
Danen Beemadoo était au micro lorsque la voiture de Navin Ramgoolam a fait son entrée. Annonçant qu’il n’allait « pas être long », le leader du PTr a affirmé que l’alliance PTr/MMM avait réuni « 10 000 personnes Place du Quai dimanche » et a, dans la même foulée, dénoncé le « parti pris » d’un « journal du matin et de certains médias ». Et d’ajouter que Sir Anerood Jugnauth « a déjà concédé la défaite quand il a affirmé qu’il refuserait d’être leader de l’opposition » si le Premier ministre sortant était élu. « Nou nou reprezant la zistis-sosyal, la modernite, linite. Zot, zot reprezant le passe. Pei pou rekile ar zot ! » a-t-il insisté. Navin Ramgoolam a aussi ciblé les trois candidats de l’Alliance Lepep au N° 18, c’est-à-dire Xavier-Luc Duval, Roshi Bhadain et Koomaren Chetty.
Patrick Assirvaden, Nita Deerpalsing et Kavi Ramano (candidats de l’alliance PTr/MMM au N°18) ont ensuite pris la parole en attendant l’arrivée de Paul Bérenger. Le leader des mauves est arrivé à La Louise alors que Navin Ramgoolam était déjà parti depuis un moment. Paul Bérenger n’a pas manqué de tirer à boulets rouges sur Kee Chong Li Kwong Wing qui, la veille, avait pris la parole au meeting de l’Alliance Lepep à Vacoas. « Enn la hont ! Enn kote li atrap lamin Harish Boodhoo, lot kote li atrap lamin Raj Dayal e li dir li enn vre militant… Li finn montre so vre visaz ! » a-t-il lancé.
Il a par ailleurs rappelé que l’alliance PTr/MMM veut « d’abord faire de Maurice un modèle de démocratie, relancer l’économie et résoudre les problèmes urgents, comme celui de la distribution d’eau et de la fourniture d’électricité ». Et de qualifier ensuite Xavier-Luc Duval « d’hypocrite », reprenant : « Pena nanie dan so leker pou lepep ! » Il a demandé à Roshi Bhadain de « aret fer bhai » et a affirmé que Koomaren Chetty est persona non grata en Inde.
Lors de ce meeting, un tract dénonçant les ramifications alléguées de Xavier-Luc Duval « avec une secte » a été distribué. L’assistance a également eu droit à un élément sonore dans lequel on pouvait entendre des personnes qui pourraient passer pour des membres de la famille Jugnauth discutant de problèmes familiaux.