Une lettre dans ce sens a adressée au ministère de l’Education

Les dirigeants syndicaux de la Mauritius Institute of Training and Development Employees Union comptent organiser une manifestation devant le Parlement dans deux semaines environ en vue de réclamer davantage de considération pour les employés du MITD. Rencontrant la presse vendredi, Heman Madhow, le porte-parole, a soutenu que les employés de ce corps para-étatique travaillent sans un organigramme.

« On a procédé à la nomination d’une vingtaine de Higher Executive Officers sans pour autant rehausser le statut des Accounts Clerks », a-t-il déclaré.

De plus, a-t-il dit, les fiches de paie des employés ne sont pas distribuées à intervalles réguliers « et cela pose problème à de nombreux ménages lorsqu’ils veulent contracter un emprunt à la banque ».

Heman Madhow a parlé de la nécessité de régulariser le corps enseignant de cette institution et de réparer la salle d’examen du MITD « qui coule durant la période de grosses averses ». Il a aussi plaidé en faveur d’une campagne de sensibilisation visant à éliminer la perception que cette institution « est fréquentée par des élèves de deuxième grade ».