Le président de la République Kailash Purryag a fondu en larmes hier lors de sa visite au village de Wajidpur dans l’État du Bihar en Inde devant plusieurs milliers de personnes qui ont fait le déplacement pour voir le « Mitti ke lal » (ndlr : fils du sol). Il sera aujourd’hui et demain à Kochi dans le Kerala dans le cadre de la 11e édition du Pravasi Bharatya Divas (PBD), dont il est l’invité d’honneur.
Wajidpur est situé à 20 kilomètres de Patna, dans l’État du Bihar en Inde. Le président de la République, actuellement en visite d’État dans la Grande péninsule, s’y est rendu hier, en compagnie de son épouse Aneetah Purryag dans le cadre des recherches qu’il a entreprises pour connaître ses racines « depuis 25 ans ». Étaient aussi présents des ministres, dont celui des Arts et de la Culture Mookhesswur Choonee.
Selon la presse indienne, Kailash Purryag, ému à son arrivée à Wajidpur, devait craquer à plusieurs reprises lors de la cérémonie officielle organisée en son honneur. Il y a 25 ans, aurait-il affirmé, ses recherches au Bihar avaient été vaines. S’il avait honte de ses origines au début, aurait-il soutenu, aujourd’hui il est « proud to be a Bihari ».
Le président de la République a rendu hommage à son arrière-grand-père Lakshman Paryag qui est parti de l’Inde en compagnie de son frère Chawwa il y a 150 ans. « Their memory is embedded in my blood. My forefathers went to a distant place but kept Bihar and India alive in their hearts », a-t-il soutenu.
Kailash Purryag a aussi fait état de la relation entre l’Inde et Maurice. « Hamara sambandh bhai-bhai ka hai, do desh ka nahin (ndlr : notre relation est celle de deux frères et non de deux pays) », a-t-il affirmé selon la presse indienne. L’on note que les villageois Mahesh Prasad Nonia et Ganesh sont parentés au président mauricien. « They touched Purryag’s feet and presented him with a silver casket containing the village soil, a brand of paddy and a dhoti », relate la presse indienne de cet événement.
Le président de la République, qui selon la presse indienne a adressé son auditoire dans un « not-so-fluent hindi », a mis l’accent sur l’éducation. « If you want to get rid of poverty, you must ensure that your children get proper education », aurait affirmé Kailash Purryag. Il a évoqué la vie dure qu’auraient mené ses arrière-grands-parents à leur arrivée à Maurice et leur cheminement vers la réussite. Il a aussi observé que le « Bihar is moving on the path of progress ». « You should remain united, shun casteism and take Bihar to newer heights », a-t-il soutenu.
Auparavant, le président de la République a été reçu par le Chief Minister du Bihar Nitish Kumar. Ce dernier devait pour sa part annoncer l’ouverture d’une école portant le nom de Kailash Purryag. Pour rappel, en 2008, le Premier ministre Navin Ramgoolam avait aussi fait le voyage à Harigaon sur les traces de ses ancêtres dans le district de Bhojpur dans l’état de Bihar.
Après sa visite à Wajidpur, Kailash Purryag devrait assister à la 11e édition du PBD qui a lieu à Kochin dans l’État du Kerala. Il en est l’invité d’honneur et recevra demain le PBD Samman. Il deviendra ainsi le cinquième Mauricien à détenir cette haute distinction,
À noter que selon le haut-commissaire indien à Maurice, T.P. Seetaram, c’est après dix ans qu’un président mauricien est l’invité du gouvernement indien.