Terre-Rouge-Verdun est fonctionnelle à 100%. Après le rétablissement des 235 mètres de l’embankment failure de l’autoroute, les deux voies longeant la falaise D4 au début de Ripailles sont  de nouveau accessibles aux automobilistes depuis jeudi. D’importants travaux avaient été enclenchés depuis cinq mois par la firme chinoise Synohydro, qui a décroché le contrat après une proposition de Rs 133 millions.

L’objectif étant d’éviter que ne se reproduise l’éboulement du 23 juin 2015 qui avait nécessité pas moins de 300 chargements pour enlever la boue et les détritus qui se sont étendus sur 50 mètres et recouvrant une hauteur de 25 mètres les deux voies de l’autoroute. La sécurisation de la paroi par le biais du système de poutres en béton pour stabiliser les pentes de cette falaise et faire en sorte que la terre reste imperméable a été complétée.

« Ça y est. Nous donnons la garantie qu’il n’y aura point de chutes de blocs sur cette route. ll a fallu dans un premier temps couper la terre plus loin derrière pour la rééquilibrer avant de  procéder à la sécurisation de la paroi »,  nous confie le Chairman de la Road Development Authority (RDA), Claude Wong So. « Nous sommes d’autant plus satisfaits que la technique utilisée  n’a  nullement  défiguré l’environnement. Nous avons planté de l’herbe entre les parois et des plantes à l’avenir », ajoute notre interlocuteur.