Les ouvriers de Sinohydro à l’œuvre, samedi matin, sur la falaise

Le chantier destiné à stabiliser la falaise D4, situé près du rond-point de Ripailles, touche à sa fin pour une livraison “imminente”, nous dit-on, d’ici la fin de ce mois. A deux reprises, durant ces quatre dernières années, des éboulements ont eu lieu nécessitant la fermeture des deux voies recouvertes de boues. La firme de construction chinoise, Sinohydro, procède depuis près de quatre mois à la sécurisation de la paroi par l’installation de poutres en béton armé.

L’objectif étant d’éviter que ne se reproduise l’éboulement du 23 juin 2015 qui a nécessité pas moins de 300 chargements pour enlever la boue et les détritus qui se sont étendus sur 50 mètres et recouvrant d’une hauteur de 25 mètres les deux voies de l’autoroute. Ces travaux permettront d’éviter les chutes de blocs sur la route. « ll a fallu, dans un premier temps, couper la terre plus loin derrière pour la rééquilibrer, puis procéder à la sécurisation de la paroi », souligne Claude Wong So, qui ajoute que les travaux seront complétés dans deux semaines. Les deux voies de l’autoroute longeant la falaise seront ainsi de nouveau accessibles aux automobilistes au tout début du mois de novembre.