Lafarge Mauritius
Source : Facebook

Lancement d’un programme d’adaptation pour les prisonniers

Lafarge (Mauritius) a célébré un double événement jeudi, à savoir ses 60 ans de présence sur le sol mauricien et l’ouverture d’un Boabab Distribution Centre dans le Business Park Mauritius. Le directeur de l’entreprise, spécialisée dans la production du ciment, Urs Straub, a, annoncé à cette occasion plusieurs initiatives sociales, notamment que 150 bâtiments publics seront équipés de rampes d’accès et qu’un programme d’adaptation pour les prisonniers sera lancé. C’est le ministre du Commerce et de l’Industrie, Yogida Sawmynaden qui était l’invité d’honneur de cette cérémonie organisée à Rose-Belle, en présence de la ministre de la Sécurité sociale, Fazila Jeewah-Daureeawoo, et celui des Infrastructures publiques, Bobby Hurreeram.

La question de rampes d’accès à 150 bâtiments publics de l’île pour les handicapés physiques fera l’objet d’un accord avec le ministre des Infrastructures publiques et celui de l’Intégration sociale. Par la même occasion, Urs Straub a annoncé le lancement d’un nouveau programme de réadaptation des détenus. « Nous offrirons aux détenus une formation professionnelle en maçonnerie, suivie d’un Salon de l’emploi pour promouvoir leur employabilité. Le programme vise à réduire l’incidence et à aider les détenus à se réinsérer dans la société », a-t-il dit en invitant les partenaires commerciaux de Lafarge à soutenir et participer à cette initiative.

« L’honneur et la fierté avec lesquels nous accompagnons, depuis six décennies, la modernisation du pays et son développement économique sont pour nous une source d’inspiration pour parfaire notre réputation de leader », a soutenu Urs Straub qui est également CEO du pôle océan Indien de LafargeHolcim. Et d’ajouter que « Maurice est un marché dynamique et qu’il est nécessaire de contribuer à l’effort collectif visant à renforcer le tissu économique national ». Pour le directeur de Lafarge (Maurice), cette société ne se limite pas à la simple fourniture de ciment et de matériaux de construction qui constitue son corps de métier. « Nous participons activement aux initiatives axées sur l’environnement, l’éducation, l’emploi, la santé et la construction durable », a-t-il insisté.
Lafarge (Mauritius) est une filiale du groupe leader mondial de matériaux et solutions de construction LafargeHolcim. C’est en octobre 1959 que le cimentier s’est installé à Maurice. La société a opéré comme l’unique fournisseur de ciment sur le marché local avant de s’ouvrir à la concurrence au début des années 2000.

Lafarge Mauritius dispose de neuf silos à ciment dans la zone portuaire offrant une capacité de stockage de 35 500 tonnes, d’une station de mélange, la première à avoir vu le jour à Maurice, d’un palettiseur automatique offrant une livraison sur palette et sous housse de protection, trois points d’ensachage et d’une déchargeuse pouvant atteindre une vitesse de chargement de 450 tonnes/heure. L’entreprise se positionne aujourd’hui comme le spécialiste du ciment à Maurice.

Baobab, marque porte-drapeau, se décline en trois versions : « Baobab haute performance » pour les grosses structures, « Lakaz Mazik » pour les travaux structurels avec la particularité écologique du sac qui se dissout dans la bétonneuse, et « Baobab 6 » le ciment de maçonnerie, tous disponibles en pochettes de 25 kg, plus convenable à la santé de l’utilisateur.

Pour se rapprocher de ses clients, répondre aux problématiques des embouteillages et des frais de transport, Lafarge (Maurice) a décentralisé son service d’approvisionnement de ciment en sac. Le troisième Baobab Distribution Centre a été inauguré hier dans le “business parc” de Rose-Belle. Il vient compléter un réseau déjà composé de deux autres, à Bon-Air dans le Nord et à Valentina dans le centre de l’île.