• Le Reform Party envisage une Wealth Tax de 20%, une Inheritance Tax de 20% et promet une pension de Rs 10 000 aux plus de 65 ans à compter de janvier prochain

Le leader du Reform Party, Roshi Bhadain, et les candidats du parti ont juré un affidavit en Cour suprême étalant les quinze mesures phares dans le cadre des élections générales. Parmi figure un salaire décent de Rs 15 000 à tous les employés du pays en cas d’installation au pouvoir. Le parti de l’ancien ministre des Services financiers et de la Bonne gouvernance promet l’introduction d’une Top Up Allowance que l’État devrait ajouter au salaire minimum afin d’atteindre la barre des Rs 15 000.

Roshi Bhadain a pris l’engagement devant la Cour suprême d’augmenter la pension de vieillesse des personnes de plus de 65 ans à Rs 10 000 à partir de janvier 2020. « Pou ogmante ziska Rs 15 000 dans sinkan ziska zanvie 2025 », affirme-t-il.

Les jeunes âgés de 20 à 35 ans devraient obtenir des facilités pour devenir propriétaires de leur appartement respectif avec une déduction de salaire de Rs 10 000 mensuellement et aussi leur première voiture de moins de 1600 CC Duty-Free. Le RP annonce également la création de Job Centres pour faciliter les demandeurs d’emploi ou encore des facilités qui seront accordées aux familles touchant moins de Rs 20 000 par mois.

L’affidavit de Roshi Bhadain indique que les fonds pour pouvoir réaliser ces mesures seront récupérés à travers plusieurs réformes, notamment l’abolition des pensions à vie des anciens ministres et députés ou encore par la réduction des salaires du Premier ministre de Rs 150 000 par mois ou encore ceux des ministres, du président de la République et du Speaker de l’Assemblée nationale par Rs 100 000. Le poste de vice-président de la République sera aussi aboli.

Le Reform Party mise aussi sur l’introduction d’une Wealth Tax de 20% pour ceux touchant plus de Rs 350 000 par mois.  Roshi Bhadain compte aussi mettre en application une Inheritance Tax de 20% imposée sur tous les bénéficiaires de propriété et d’argent valant plus de Rs 50 millions.

Le leader du RP a aussi juré en Cour suprême qu’il viendra de l’avant au cas où son parti se retrouve au pouvoir avec un Tourist Solidarity Fee de 30 euros imposé sur chaque touriste quittant le pays après un séjour. Le RP promet de revaloriser les sportifs ainsi que les artistes mauriciens. Il a aussi pris l’engagement que durant les cinq ans à venir il restera au sein du Reform Party et ne fera pas partie d’aucune situation de crossing of the floor.