White River

Après la première manche du championnat des 3-ans, on a droit à la première levée chez les 4-ans. Au vu de la carte après les entrées effectuées mardi, on trouve que le lauréat de la première classique de la saison, White River, a fait fuir l’opposition. Ils ne sont plus que quatre à contester sa supériorité. Même si le représentant de Rameshwar Gujadhur n’a pas course gagnée et qu’il est, cette fois, confronté à une course à handicap, il s’annonce néanmoins comme le cheval à battre.

Le problème de White River réside dans le fait qu’il rendra du poids à la majorité de ses adversaires alors que la Duchesse avait été courue à poids d’âge. Par rapport à Woljayrine, il ne recevra qu’un demi-kilo alors qu’il y avait une différence de trois points entre les deux avant la course du 23 mars dernier. Il faudrait aussi faire ressortir qu’une compression du handicap a été rendue nécessaire suite à la participation de Why Wouldn’t Yew qui n’a qu’une valeur de 41. Ce qui fait que White River reste avantagé et que si Why Wouldn’t Yew n’avait pas été de la partie, Pera Palace aurait pu recevoir 9 kg du cheval de Rameshwar Gujadhur et non 5,5 kg comme c’est actuellement le cas. Reste que rendre 5,5 kg à un adversaire n’est pas une mince affaire.

White River a été plutôt conservé sur la fraîcheur cette semaine. Son travail le plus sérieux, il l’a effectué il y a plus de deux semaines quand il était aux côtés de Nottinghamshire. Ce qu’il a à faire est de prendre la foulée du leader et essayer de le remonter en fin de parcours.

La question est maintenant de savoir qui assumera le rôle de meneur. Tout semble indiquer qu’il échouera à Pera Palace de mener le peloton. Si dans la Duchesse il avait eu à effectuer un gros effort pour surmonter sa ligne extérieure, tel ne sera pas le cas cette fois. On trouve qu’il a intérêt à ne pas trop lancer la course et faire de sorte que le favori ressente la différence de poids qui existe entre eux dans l’emballage final.

Quid de Woljayrine qui avait démontré une bonne vélocité lors de sa tentative sur 990m ? Il ne doit pas nécessairement courir en tête. On ne pense pas que White River se laissera déborder facilement dans la partie initiale. Il pourrait ainsi y laisser des plumes et être vulnérable en fin de parcours.

Kazaar défend les couleurs de Patrick Merven. Il n’était pas physiquement prêt lors de ses débuts et cette course ne peut que lui être bénéfique. Il reste maintenant à savoir s’il a suffisamment progressé pour tenir la dragée haute à White River d’autant plus qu’il devra venir au finish et pourrait être précédé par le favori dans la course.

Le numéro 2 de Ricky Maingard est Why Wouldn’t Yew avec seulement 52 kg sur le dos. Si l’entraîneur a insisté pour l’engager dans la course, c’est qu’il croit pertinemment bien que son protégé ne part pas battu d’avance. Mais, force est de constater qu’il n’affronte pas Zodiac Jack, Blow In The Box ou encore Captain My Captain, mais des chevaux qui ont brillé à un excellent niveau en Afrique du Sud.

Au final, on dira que si White River est battu, son tombeur ne sera autre que Pera Palace.