Ils étaient six étudiants de l’Université de La Réunion, regroupés au sein de l’association Trait-D’Union à avoir été invités du 4 au 8 mai à Maurice pour un échange avec les ex-étudiants du cours “Peace and Interfaith Studies”, de l’Université de Maurice, sur le thème « Le vivre-ensemble: l’élément impératif pour consolider la cohésion sociale ».

Les quatre jours de séminaire se sont déroulés au Bahá’í Convention Center, à Belle-Rose. L’an dernier, un groupe d’une dizaine de Mauriciens s’était rendu à La Réunion dans ce même but. Les retrouvailles ont été vécues dans la joie et la bonne humeur en dehors des ateliers. Le Conseil des Religions, qui est à l’initiative de ce projet, n’a pas manqué d’organiser des visites dans des lieux de culte.

Selon le Révérend Eddy Cheong See, du Conseil des Religions, « ce qui est intéressant, c’est de voir comment nos amis réunionnais vivent leur foi dans un milieu de laïcité où l’État est séparé de l’Église alors qu’à Maurice nous avons le privilège de vivre notre foi dans une société religieuse ». La présence des Réunionnais à Maurice avait pour but de renforcer l’amitié existante entre les deux îles. Lors du séminaire, Jonathan Ravat, de l’ICJM, a souligné la contribution des activités sociales dans le vivre-ensemble. Selon lui, c’est notamment « à travers les activités sociales que des personnes de diverses croyances peuvent travailler ensemble et briser les barrières ».

Quant à Belall Maudarbux, membre du Conseil des Religions, il a parlé de l’Intercultural Education, qui a déjà été initiée par le Conseil des Religions comme projet pilote dans certains collèges à Maurice et qui a pour but de renforcer cette idée de vivre-ensemble. Les deux îles entendent organiser une nouvelle rencontre prochainement en vue de mettre en place un plan de travail pour inviter les îles de l’océan Indien à se joindre à cet élan de vivre-ensemble.