Le Complexe multi-sports de Côte d’Or « aura une responsabilité spéciale », a voulu rassurer le ministre de la Jeunesse et des Sports, Stephan Toussaint, face à la presse ce vendredi 10 mai.

Le complexe sportif, au coût de Rs 4.6 milliards, a-t-il détaillé,  » sera utilisé comme un centre de formation et un hub sportif « .

Le ministre est également revenu sur la cérémonie d’ouverture des Jeux des îles de l’océan Indien (JIOI). « Il n’a jamais été question que l’ouverture se fasse [au complexe de Côte d’Or] », a-t-il souligné. La cérémonie se tiendra « au Stade Anjalay » comme cela aurait été convenu « dès le départ », a-t-il ajouté.

M. Gopee, du Mauritius Multisports Infrastructure Ltd (MMIL), a lui indiqué que le complexe multi-sports accueillera « d’autres évènements sportifs » après les JIOI. « Le complexe ne sera pas un fantôme », a-t-il tenu à relever, en réponse aux critiques du leader de l’opposition à l’Assemblée nationale.

En effet, Xavier-Luc Duval a qualifié cette infrastructure de « complexe fantôme » et de « gouffre financier » lors de la Private Notice Question de mardi.

Revenant sur la préparation des athlètes, Stephan Toussaint a déclaré que « c’est la première fois qu’il y a eu un budget deux ans en avance ». Au total, Rs 115 M devraient être déboursées pour leur préparation.

« Dans le Sports Act, il est dit que les employeurs doivent les libérer. Si un athlète rencontre un soucis, on intervient », a indiqué le ministre.

Concernant la billeterie des jeux, Jean-Pierre Sauzier, CEO du Comité d’Organisation des Jeux des Îles (COJI), avance que chaque site de compétition a une particularité spéciale. Le prix des billets, qui seront disponibles également en ligne, n’a pas encore été fixé à ce jour. « Le dossier est en ce moment en phase de finalisation. Au plus tard début juin ils seront disponibles. Mais the sooner the better », ajoute-t-il.