C’est durant une « site visite » à Rivière-du-Rempart, ce jeudi 31 mai, pour une inspection des travaux de réparation de tuyaux de la Central Water Authority (CWA) que le Deputy Prime Minister et ministre de l’Énergie et des Services publics, Ivan Collendavelloo, s’est expliqué sur le cas de licenciements de plus d’une centaine d’employés de la CWA.

Leur contrat d’une année est arrivé à terme en mai. Selon Ivan Collendavelloo, ces 150 employés « n’étaient pas des employés de la CWA ». Pour lui, « ils étaient les employés d’un système archaïque où ils travaillaient avec des contracteurs qui les plaçaient dans différents endroits ».

« À un moment, il a fallu terminer leurs contrats, mais nous ne voulions pas les mettre à la porte brusquement. Nous leur avons donné un an afin qu’ils trouvent un autre emploie. Un an plus tard, qui est malheureusement tombé à une période au milieu de l’année, nous avons décidé de repousser le délai de trois mois encore. Nous avions été clairs qu’après ces trois mois, il n’y aurait pas eu de renouvellement de contrat », a tenu à préciser Ivan Collendavelloo face à la presse ce matin.