Le litige opposant le représentant des employés de l’évêché, Jack Bizlall, et l’évêché lui-même se poursuit. Cette fois, c’est l’évêché qui donne la réplique par voie de communiqué : « Nous ne sommes pas impressionnés par ses menaces de manifestations qu’il a le droit d’organiser comme n’importe quel citoyen, selon les dispositions des lois en vigueur ».

Le communiqué a été émis cette semaine et est signé par le vicaire général, père Jean Maurice Labour. Il s’agit d’une réponse aux menaces de manifestations que prévoit de tenir Jack Bizlall le jour de la venue du pape à Maurice, le 9 septembre, en vue d’attirer l’attention sur le sort de quatre employés de l’évêché.

« Ces menaces et ultimatums, à l’approche de la venue du pape François, détournent l’attention du public et font de l’ombre à la complexité des problèmes spécifiques à chaque cas qui est traité avec la plus grande attention par les autorités concernées (l’évêché, le SEDEC et la Fabrique du Sacré Cœur) », estime l’évêché dans son communiqué.

« Chantage émotionnel ».

Selon Jack Bizlall, l’origine du problème repose sur le refus d’accorder un transfert pour Rodrigues à une enseignante qui en avait fait la demande. Il s’élève également contre des licenciements d’employés jugés « abusifs ».

« Mr Bizlall m’avait habitué à plus de rigueur dans le traitement des conflits industriels. Voici qu’il fait un procès public à l’Eglise Catholique à partir de quelques cas individuels de personnes qui s’estiment lésées dans leurs droits », écrit le père Jean Maurice Labour.

« Je voudrais lui rappeler qu’il arrive aussi aux employés de ne pas respecter les lois du travail. En regroupant tous ces cas individuels, M. Bizlall veut utiliser un chantage émotionnel dûment médiatisé alors que chacun de ces cas est traité dans sa spécificité, au niveau des instances prévues par la loi : dialogue, Disciplinary Board, et recours éventuel à la Commission for Conciliation etc. », peut-on lire dans ce communiqué.

A lire aussi : Litige avec l’évêché : Jack Bizlall maintient sa manifestation à l’arrivée du pape.