La vie reprend peu à peu son cours normal pour 24 des 36 familles sinistrées des longères temporaires de Baie-du-Tombeau. Rentrées chez elles cette semaine, après l’incendie du 20 dernier, elles ont passé une semaine dans des centres communautaires qui avaient été mis à leur disposition.

Contrairement aux 12 autres familles qui se trouvent encore dans des centres de refuge, celles qui sont retournées aux longères temporaires n’avaient pas perdu leur maison. Toutefois, certaines d’entre elles, à l’instar de Joanne Babastro, ont été victimes de vol pendant l’évacuation des occupants durant le sinistre. Cette dernière confie que des vêtements et autres effets personnels ainsi que sa gazinière auraient disparu. Durant l’incendie, les 24 maisons ont été touchées et leur installation électrique endommagée. Les unités de logement devenues inhabitables, les familles, y compris de nombreux enfants, avaient été placées dans trois centres communautaires. La réparation des maisons a débuté au lendemain même du sinistre. Quant aux 12 familles qui occupent toujours les centres de refuge, leurs nouvelles habitations sur les lieux mêmes sont actuellement en construction.

Il est attendu que celle-ci prendra fin avant Noël. D’autre part, les Mauriciens n’ont pas hésité à témoigner leur solidarité envers les familles victimes de l’incendie et ce, le jour même du drame. Des dons matériels en tout genre ont été distribués aux familles, dont certaines devaient préparer la première communion de leurs enfants.