La croche, lutte traditionnelle à l’île de La Réunion, sera une autre discipline de démonstration au cours des 9e Jeux des îles prévus à l’île soeur au début du mois d’août prochain. Confirmation a été obtenue par Jérôme Sanchez, président de la Ligue de croche, auprès de Thierry Grimaud, président du Comité organisateur des Jeux des îles (Coji). Cette activité rejoint donc le golf, l’équitation, le triathlon, la canne de combat, le squash, le billard, le sport sous-marin, le hockey sur gazon, la pétanque, le sa’fing et le tchoukball comme disciplines de démonstration.
Actuellement à Maurice, Jérôme Sanchez s’est réjoui de ce choix lors d’un point de presse tenu jeudi dernier en compagnie des dirigeants de la Fédération mauricienne de lutte et disciplines associées. « Nous avons organisé des compétitions de croche ces trois dernières années et le championnat de l’océan Indien organisé l’année dernière avait réuni plus de soixante athlètes venant de six fédérations. Nous avons soumis notre candidature au Coji et nous sommes aujourd’hui heureux de pouvoir être présents à un événement prestigieux », a-t-il souligné. L’inclusion de la croche vient dans un certain sens compenser l’absence de la lutte, qui avait été une discipline retenue lors des éditions des JIOI tenues à Madagascar en 1990 et 2007.
Sinon, au niveau de la lutte, le coup d’envoi sera donné le 8 février prochain avec la tenue des championnats nationaux à Vacoas. L’objectif, selon Richard Papie, président de la fédération, est d’établir des sélections en vue des compétitions régionales et internationales. Les échéances sont les championnats d’Afrique cadets, juniors et seniors en Égypte du 27 au 31 mai, le Tournoi de l’Amitié de l’océan Indien à Maurice en juin, les championnats du monde seniors également en Égypte et le Big 5 Tournament en Afrique du Sud en août, et le Tournoi de Noël à La Réunion en décembre.
Au niveau local, un des faits marquants sera le lancement des caravanes de détection à travers les différentes régions de l’île pendant les cinq premiers mois de l’année, la première étape étant prévue à Triolet d’ici à la fin de janvier. Des compétitions régionales, le beach wrestling et des cours pour arbitres seront également à l’agenda. L’accent sera également placé sur la relève, avec la tenue de séances d’entraînement pour les jeunes de 7 à 14 ans le samedi matin à Vacoas, tandis que les éléments féminins effectueront des cours de fitness le lundi, mercredi et vendredi au même endroit sous la supervision de Corinne Appadoo.
Effectuant un retour sur la saison dernière, Richard Papie demeure d’avis que la fédération a été très active malgré les moyens du bord. Surtout avec la médaille de bronze décrochée par Adrien Victoire aux championnats d’Afrique cadets, la participation de Guylian Bandou aux championnats du monde et aux Jeux du Commonwealth, la tenue de la Coupe de l’océan Indien de grappling, les grants alloués par la fédération internationale à travers la Confejes pour quatre lutteurs et un stage de ce dernier organisme à Madagascar qui avait vu la participation de trois entraîneurs, dont celui de Rodrigues, Alec Albert.
Considérant la situation avec le comité régional de Rodrigues, le président de la FMLA veut relativiser. « Ce n’est pas un problème grave, mais administratif. Il devrait être résolu d’ici au mois prochain ». Selon lui, il ne s’agit de plus que de la reconnaissance de six clubs à Rodrigues. « Nous avons fait une requête au ministre Yogida Sawmynaden sur ce sujet, car il n’est pas possible qu’une fédération soit en guerre avec son comité régional. À notre niveau, nous ne faisons aucune discrimination et nous n’hésiterons pas à accorder notre reconnaissance », fait ressortir Richard Papie.
De son côté, Avinash Ramtohul, responsable des disciplines associées telles que le grappling, le Mixed Martial Arts, la croche et le jiu-jitus brésilien, a fait ressortir que des séminaires se tiendront au cours des prochains mois. Le premier est prévu en mars et sera placé sous la supervision du champion du monde de Mixed Martial Arts August Vallen.