L’épidémie de peste a fait plus d’une vingtaine de morts à Madagascar depuis fin août. Maurice est-elle exposée aux risques de contamination ? Le ministère de la Santé et de la Qualité de la Vie avance qu’il « n’y a pas lieu de s’inquiéter car le système de surveillance et de vigilance a été renforcé ».
« Un système de surveillance et de vigilance est déjà en place à l’aéroport ainsi qu’au port. Des unités du service de la santé publique y sont placées pour assurer la sécurité. Depuis l’annonce de l’épidémie de peste à Madagascar, nous avons renforcé le système de surveillance et de vigilance », indique une source du ministère de la Santé.
Les transports aériens et maritimes doivent passer par un “screening” à leur atterrissage ou arrivée au port, de même que les passagers. Si des symptômes sont détectés sur ces derniers, ils sont transférés à l’hôpital et placés en isolement. Des examens médicaux sont par la suite effectués. Si un passager a été contaminé par la peste, il sera placé en isolement et recevra les traitements nécessaires. Les avions et navires provenant de Madagascar subissent une dératisation et désinfection. De plus, des pièges à rats ont été placés dans l’enceinte de l’aéroport et du port.  
Enfin, l’antenne de l’Organisation mondiale de la santé à Maurice, sous la direction du Dr Laurent Musango, « veille de près la situation et assure une surveillance stricte pour que la peste n’atteigne pas Maurice ».