Un mois après la publication de la Student Behaviour Policy – mesures visant à gérer le problème de l’indiscipline dans les collèges –, le ministère de l’Éducation est en présence de nouveaux cas de violences physiques et verbales dans les écoles. Il ne s’agit nullement d’incidents mineurs entre élèves mais de comportements agressifs envers les enseignants. « Le problème s’aggrave de jour en jour et la Student Behaviour Policy du ministère n’a aucun impact ni sur les élèves ni sur les parents », constate Ally Yearoo, président de l’Education Officers Union. Ce syndicat sollicite une rencontre urgente avec le ministère pour discuter du problème et faire part des préoccupations du personnel quant à leur sécurité sur leurs lieux de travail.