Le Muvman Liberater ne souhaite pas voir une prolifération de marchands de rue au mois de décembre prochain. Lors d’une conférence de presse samedi dernier, le secrétaire général de ce parti a demandé au ministre des Administrations régionales de prendre les dispositions nécessaires dès à présent pour éviter une détérioration de la situation durant la période de fêtes.
Après une réunion du comité exécutif de son parti samedi dernier, le secrétaire général du ML a animé une conférence de presse en l’absence d’Ivan Collendavelloo et d’Anil Gayan, respectivement leader et président du parti. « Ne pli pou kapav permet proliferasion marsan anbilan », a déclaré Eddy Boissézon au sujet du problème de marchands de rue. Il a ajouté que son parti propose au ministre des Administrations régionales de mettre en place une task force pour voir les mesures à prendre dans le cadre de la prochaine saison de fêtes de fin d’année afin d’éviter la prolifération de ces marchands. « Nou pe demand minist Husnoo koumans met enn taskforce pou pa gagn problem an desam ».
Eddy Boissézon a aussi fait part de l’appui total du Muvman Liberater à l’Economic Mission Statement présentée par le Premier ministre samedi et au projet Nine-Year Schooling présenté par la ministre de l’Education jeudi dernier. « Le ML soutient totalement le Premier ministre et on ne peut que se réjouir concernant les milliers d’emplois qui ont été annoncés », a dit le secrétaire général. S’agissant de la réforme de l’Éducation, ce parti est convaincu que ce projet mettra fin à la « rat race competition » et note que l’Église aussi a donné son appui à un tel projet. « Nou kroir ladan », a dit Eddy Boissézon.
Le secrétaire général du ML a annoncé la tenue du premier congrès de ce parti durant la première semaine du mois de décembre sous le thème principal « Démocratie — ML le parti de l’avenir ». La place des jeunes et des femmes en politique figurera aussi à l’agenda des travaux de ce congrès.