Les membres de Claim réunis à l'hôtel St Georges

« Nous invitons tous les partis politiques qui soutiennent cette cause à venir à la marche de samedi », a déclaré Selven Govinden, membre de Cannabis Legalisation and Informative Movement (CLAIM), face à la presse ce mercredi 30 octobre.

Le collectif tient une marche pacifique ce samedi 2 novembre à Rose-Hill pour la libération de la consommation du cannabis.

La date de cette manifestation, qui intervient en pleine campagne électorale, a été retenue par rapport au couronnement, en 1930, de l’ancien roi d’Ethiopie Haile Selassie (considéré comme la réincarnation de Jah), et aussi par rapport à l’arrivée des travailleurs engagés à Maurice.

Selven Govinden a argué que « c’est dans la légalisation qu’il y a le contrôle. Se la ki kapav met lalwa, se la ki kapav met bann paramet, se la ki kapav met kontrol parantal ».

« Les docteurs ont le droit de prescrire des drogues interdites sous le Dangerous Drug Act, comme la morphine. Le cannabis aussi peut être autorisé de la même manière. Il suffit pour cela d’avoir de la volonté », a-t-il auparavant soutenu.

John Oliver Fanfan, lui, a indiqué que CLAIM « a rencontré plusieurs patients qui ont besoin de cannabis médical ». Comme ceux souffrant de lupus et qui sont arrivés à un stade où les médicaments « ne font aucun effet ».

« Nous avons rencontré pas mal de gens qui souffrent et qui sont frustrés » car privés de cannabis médical, a-t-il ajouté. « Nou’nn koz avek enn pasian ki soufer gramatin tanto. Nous sommes dans un pays aux lois qui empêchent les gens d’être », devait-il poursuivre.

CLAIM réclame « la légalisation du cannabis dans tous ses aspects », affirmant que cela aiderait à réduire le trafic et la consommation de drogues comme la synthé. « Nous ne sommes pas qu’une organisation de fumeurs de gandia. Beaucoup sont venus nous rejoindre parce qu’ils ont perdu un proche » en raison des lois en vigueur, a relaté Selven Govinden.

La marche pacifique se tiendra à Rose-Hill à partir de 11h30. Un petit concert aura également lieu avec des artistes bénévoles. « Nous invitons tout le monde afin qu’il y ait une présence représentative de ceux en faveur du cannabis », a plaidé John Oliver Fanfan.


Sponsors recherchés pour le transport

CLAIM lance un appel afin de recevoir des sponsors pour pouvoir organiser le transport depuis divers coins de l’île. Le covoiturage est souhaitée, et les membres veulent aussi mettre des autobus à la disposition de ceux intéressés par la marche. Ceux souhaitant épauler CLAIM peuvent contacter l’organisation sur leur page Facebook, par mail (claimauritius@yahoo.fr) ou par téléphone (59142621).