Le premier vol commercial de l’Airbus A380 d’Emirates Airlines a atterri à l’aéroport Sir Seewoosagur Ramgoolam (SSR) ce matin à 10h04 avec à son bord l’Executive Vice-President et Chief Officer de la compagnie nationale dubaïote, Thierry Antinori, parmi d’autres personnalités d’Emirates Airlines. Ce premier vol marque le début d’une opération commerciale entre Maurice et Dubaï pour une période minimale de 10 ans. Pour le ministre du Tourisme Michael Sik Yuen, « c’est un joli deal pour Maurice. Cela place le pays sur la mappemonde ». C’est ce qu’il a affirmé dans une déclaration au Mauricien, ce matin à l’issue d’un point de presse à l’aéroport SSR.
Après un premier vol d’essai réalisé de manière grandiose à l’occasion de la célébration du 45e anniversaire de l’indépendance de Maurice, le 12 mars dernier, le plus gros avion commercial au monde a atterri hier à l’aéroport SSR avec à son bord 500 passagers. Désormais, il effectuera un vol quotidien entre Dubaï et Maurice, a annoncé Thierry Antinori lors d’un point de presse précédant la signature de deux accords de la compagnie dubaïote avec la Mauritius Tourisme Promotion Authority (MTPA) et Air Mauritius.
« La présence de l’A380 à Maurice place le pays sur la mappemonde et lui permet de toucher des marchés jusqu’ici difficilement accessible à l’instar de l’Ukraine ou la Russie. Nous souhaitons aussi toucher le Moyen Orient, une région sur laquelle le ministère met beaucoup d’accent », nous a déclaré Michael Sik Yuen.
Le ministre affiche l’optimisme en soulignant que ce premier vol est complet à l’aller vers Maurice comme au retour. Avec ce nouveau vol, ce sont potentiellement 350 passagers de plus que le pays pourra accueillir quotidiennement. Il annonce un roadshow de huit à dix jours au Moyen Orient pour la fin de janvier 2014 pour promouvoir la destination Maurice.
Pour Donald Payen, Executive Vice-President d’Air Mauritius basé à l’aéroport, « l’arrivée de ce gros porteur à Maurice place le pays en que leader touristique dans la région ». La compagnie d’aviation nationale aura la responsabilité des opérations et services d’Emirates à l’aéroport. « Nous préparons cette arrivée depuis plusieurs semaines et nous nous assurons de exigences d’Emirates au niveau de l’aéroport », a affirmé Donald Payen au Mauricien.