Manteau ô beau manteau, quand l’été s’en va et que le froid commence à percer, c’est précisément là qu’on ne se souvient plus où l’on t’avait rangé. Manteau ô beau manteau, durant tout l’été pourtant tu étais sous notre nez, mais par une magie saisonnière tu disparais. Manteau ô beau manteau, aujourd’hui en guise d’incantation, cet article t’est consacré. Et nous t’invoquons, avant que l’hiver ne vienne s’installer !
Se couvrir avec classe ! Tel est le principal atout du manteau. Faudrait penser à le prêter à certains politiciens. Qui sait, peut-être que ce manteau couvrirait les scandales des horsepower, bal kouler et autres emprunts conflictuels. Avec classe de surcroît, bien que les politiciens préfèrent assurément les vestes, plus faciles à retourner ?! Pour ceux intéressés par le manteau, sachez que la tendance, cet hiver, n’est plus tout à fait au sobre et aux carreaux gris de 2014-2015. Avec les différentes mouvances sociales et autres extravagances des stars, des couleurs se sont ajoutées à la palette autorisée.
En prélude toutefois, la coupe. Un petit conseil déjà : à vous les “ti-kalite”, celles de petite taille, il serait préférable de choisir un modèle court qui s’arrête au niveau de la jambe, voir plus haut. On ne vous impose rien si vous optez pour une coupe qui descend aux chevilles et au-delà. Qui sommes-nous d’ailleurs pour vous empêcher de ressembler à des hobbits entamant leur marche vers la terre du milieu ??
Autre facteur : choisissez un modèle dans lequel vous êtes à l’aise. Car un manteau, c’est comme des sneakers, ça se garde longtemps. La tendance revient souvent, en atteste celle de l’année dernière, qui était plutôt “classy” et ramenait aux années 50’.
Cependant, avec les mouvements hipster, babacool et autres héritiers de l’ère hippie qui prévalent ces temps-ci, les manteaux, cette saison, peuvent être incroyablement colorés. Aux fans de Janis Joplin, le moment est venu d’extérioriser toutes les extravagances refoulées par peur d’être jugées. Pas la peine toutefois d’abdiquer entièrement à ce conseil en vous baladant seins à l’air comme la chanteuse mythique des années 60-70’. Mais là encore, qui sommes-nous pour vous empêcher d’avoir les mêmes droits au torse nu que les hommes ?? Dans ce contexte, nous parlions d’essayer des coloris voyants et des habits multicolores. Une touche de psychédélisme, c’est ce qui vous différenciera dans les rues cet hiver. Vous allez cartonner ?! Et pour celles d’entre vous qui disent que Maurice ne connaît pas d’hiver froid, faites confiance au changement climatique et à la capacité de l’homme à en accentuer ses effets.
La fourrure, toutefois, est un “no-go” de 2016 ! Avec les différentes manifestations contre la cruauté animale et la popularité grandissante du végétarisme, mettez de côté vos revêtements de style Lindsay Lohan. Cependant, les imprimés animaux sont en retour de hype. Encore une fois, ne soyez pas timides avec les couleurs ?! Des designs zébrés avec des teintes mauves, bleues et rouges, voilà ce qu’est l’avant-garde.
Celle d’entre nous qui ont emmagasiné des couches de graisses en prévision de l’hiver, le manteau avec ceinture vous ira à ravir. Ce style va bien aux femmes à forte corpulence et donne un air de puissance. La longueur ne doit toutefois pas dépasser le genou, sous peine d’être prise pour une employée du KGB. Sachez à cet effet que le perfecto est indémodable. Cela ne veut pas dire que nous pouvons porter ce gilet en cuir à n’importe quelle occasion. Mais une fois de plus, toutefois, qui sommes-nous pour vous empêcher de ressembler à un membre des Sons of Anarchy au mariage de votre ex ?
Et pour ce qui est des styles plus classiques, revenez aux tendances 2014-2015. Un manteau noir, vert militaire, marron et bleu électrique sera parfait. Une petite astuce : portez des chaussures de la même couleur que le manteau. Ça ramène un effet soigné…
Souvenez-vous de ne pas garder vos manteaux dans un sac. D’une part pour éviter les plis indésirables, d’autre part pour laisser respirer le tissu et dissiper les odeurs de “zak-mir” qui s’émanent de certaines d’entre nous ?!