Jeudi prochain, le pays s’illuminera lors de la Divali, l’une des dates des plus importantes au calendrier hindou. L’occasion, pour cette rubrique, de mettre l’accent sur le sari. Comment le fabriquer ? Comment le choisir ? Ou encore comment le customiser ? Réponses ici !
À Curepipe, les préparatifs pour la fête de la lumière ont déjà été entamés et les plus beaux saris sont exposés dans les vitrines des magasins. Dans notre quête de bonnes affaires, nous rencontrons Divya, une jeune passionnée de mode, étudiante au Fashion & design Institute. Elle nous accueille chez elle et nous fait découvrir son espace de travail. Les saris c’est sa spécialité?! Elle nous explique comment ressembler à une vraie star bollywood?ienne.
« Le sari c’est le plus beau, le plus charmant et le plus sexy des vêtements indiens. Il se porte en toute occasion », souligne-t-elle. « Il est très important de bien choisir votre sari, car certains élargissent la silhouette tandis que d’autres l’affinent. »
La jeune femme nous en montre différents modèles : Pour commencer, les saris classiques. « Si vous êtes plutôt mince, optez pour un sari en coton, coloré ou non, avec ou sans motifs. Le sari en coton habillera joliment votre silhouette et lui donnera plus de formes. Portez un jupon près du corps et un corsage à manches courtes. Avant la première utilisation, lavez le sari délicatement à la main puis repassez-le après le séchage. Cela permet de détendre le tissu et de le rendre plus souple », nous explique Divya. « Si vous êtes un peu enrobée ou si vous avez un peu de ventre, choisissez le sari Georgette (mélange de polyester et nylon), un qui soit peu chargé en décorations de toutes sortes. Le vrai sari Georgette est fin et a l’apparence d’un tissu crépon alors que le faux Georgette est rêche et ressemble plus à du synthétique. Les saris en mousseline de soie qu’on nomme en anglais « chiffon sari » se composent de tissus souples et légers. Ils affineront élégamment les silhouettes rondes, mais raviveront cependant tout type de corpulence. »