L’Association of Trust and Management Companies (ATMC) et Global Finance Mauritius (GFM) considèrent que « la façon dont l’International Consortium of Investigative Journalists a présenté ses articles crée une fausse perception de Wrongdoings concernant le centre financier mauricien ». Les opérateurs de l’Offshore regrettent l’amalgame  « de fausses informations », à savoir que le GBC1…

Ce contenu est réservé aux niveaux :Abonnement annuel (paiement via Paypal ou virement bancaire), Abonnement mensuel (paiement via Paypal) et Abonnement pour 6 mois (paiement via Paypal ou virement bancaire)
S’inscrire
Log In