Laina Rawat au meeting du Reform Party de Roshi Bhadain

Ce qui devrait être l’ultime 1er Mai avant les prochaines élections générales aura réservé son lot de surprises, les unes plus inattendues que les autres.

La plus inattendue des surprises est venue de Beau-Bassin au rassemblement du Reform Party où le fantasque Roshi Bhadain, leader du parti et ancien ministre des Services financiers, a invité sur scène une invitée surprise qui n’était autre que Laina Rawat, fille du Chairman de la BAI Dawood Rawat.

Elle est surtout venue dédouaner Roshi Bhadain dans la chute de l’empire BAI. « Partou inn al dir ki Roshi Bhadain ki’nn kraz BAI. Les mo dir zot, se Vishnu Lutchmeenaraidoo », a lancé Roshi Bhadain qui a, par la suite, invité Laina Rawat sur l’estrade pour confirmer ses dires. Ce qu’elle a fait. Cette dernière a également pris la parole pour revenir sur le financement qu’aurait offert son père au MMM, dit-elle.

La dernière de la gare de Vacoas

À Vacoas, le ministre Nando Bodha a en quelque sorte fait ses adieux à la gare de Vacoas, qui sera détruite en vue du passage du métro express, projet qui a été confirmé par le Premier ministre Pravind Jugnauth dans son discours. C’était donc, a souligné le Premier ministre, le dernier rassemblement politique à la Place bazar.

Où auront lieu les grands rassemblements du MSM à l’avenir? That is the question qui pourrait devenir urgente puisque l’Alliance Lepep a également profité de cette plate-forme pour annoncer le lancement officiel de sa campagne électorale en vue des élections partielles et générales.

Paradoxe ou imprudence Ivan Collendavelloo, leader du ML, et même Pravind Jugnauth s’en sont indirectement pris au pilote Patrick Hofman devant la foule rassemblée pour expliquer son interdiction de vivre dans l’île. Le comique de la situation veut que cette foule vacoasienne du jour comprenait un contingent non négligeable de travailleurs étrangers. 

À noter qu’alors que les discours tiraient à leur fin, des déjeuners étaient déjà servis au bord de mer à ceux qui n’ont fait que le va-et-vient dans les meetings.

La 11e du MMM

Du côté du PMSD et du PTr, qui ont tiré à boulets rouges sur le gouvernement comme attendu lors d’une manifestation de ce type, ils ont eu le temps de parler de la légalisation du cannabis à usage thérapeutique et d’être « mwin dir avek konsomater kanabis ». Comme quoi, le sens des priorités nationales est parfois déroutant.

Au début du meeting du PTr, Patrick Assirvaden a demandé à la MBC de quitter les lieux. « Nu demane gentilemen ek amicalemen MBC deguerpir de la. Travailliste pas bizin MBC. paillasson nu pas le. »

Enfin pour le MMM, à part de dire que tous les politiciens ne sont pas les mêmes et que tous ne protègent pas leur famille, leurs dirigeants ont martelé qu’ils iront seuls aux prochaines élections… Tiendront-ils parole? Surtout qu’ils pensent que la 11e élection générale du MMM sera la bonne. En tout cas à ce moment-là, ils n’étaient sans doute pas au courant de la sortie du Reform Party contre eux.

Le départ est vraiment donné maintenant pour les générales…