« Je vois un pays qui prend son destin en main, qui prend conscience de ses atouts et de ses faiblesses et qui voit comment avancer en y remédiant et dynamisant ses atouts ». Telle est en substance l’observation d’Amina Bakartoolah, consultante en matière d’employabilité, au regard des mesures budgétaires annoncées pour la création d’emplois. Notre interlocutrice, qui a travaillé pour l’UNESCO en matière de validation des acquis en période de chômage et enseigné à l’École Normale Supérieure de Paris, qualifie le Budget de « novateur ». Elle ne se montre toutefois pas moins réaliste. « Les mesures ne vont pas générer de l’emploi tout de suite. De grands défis nous attendent dans la mise en oeuvre des projets et j’espère que nous aurons les moyens de nos ambitions ».