Les grosses averses ont bouleversé la première partie de la journée d’aujourd’hui, la circulation ayant été grandement perturbée avec de gros embouteillages et plusieurs carambolages, toutefois sans gravité. Les autorités ont également pris la décision de fermer l’autoroute Terre-Rouge–Verdun depuis 8 h 10 ce matin afin de ne pas prendre de risques. Selon les prévisions de la station météo, même si les plus grosses averses ont été enregistrées entre 7 h et 8 h ce matin, les pluies intermittentes persisteront jusqu’à ce vendredi matin.
Depuis 16 h hier, la station météorologique de Vacoas a émis un communiqué spécial en prévision de la dégradation du temps annoncée pour jeudi matin, et qui devrait durer jusqu’à demain. Ces pluies sont causées par des nuages actifs associés à un système frontal qui traversait notre région. Dès 7 h ce matin, d’importantes pluies se sont abattues sur la majeure partie de l’île. Les régions nord-ouest, ouest, sud-ouest et du plateau central sont celles les plus touchées par les grosses averses, qui étaient par moments accompagnées d’orages. De 4 h à 10 h, les plus fortes valeurs de pluviométrie enregistrées étaient de 65 mm à Vacoas et 62 mm à Quatre-Bornes (Voir Encadré). En revanche, la région est a été la plus épargnée avec une moyenne de 10 mm enregistrée.
L’ampleur des pluies était importante entre 7 h et 8 h. À partir de 8 h 30/9 h, l’intensité des pluies a commencé à diminuer avec des pluies intermittentes. Une accalmie pouvait même être constatée dans certaines régions. Selon la station météo, la grisaille continuera cet après-midi et demain, car on n’écarte pas la possibilité d’autres développements nuageux, qui pourraient provoquer des averses d’intensité modérée à fortes. Pour demain, la station météo prévoit des pluies passagères avec un retour du soleil en fin de matinée, voire en début d’après-midi.
Ces grosses averses ont occasionné un certain nombre d’inconvénients, notamment au niveau de la circulation routière et la fermeture des écoles pour le préprimaire et le primaire. Du côté de la circulation, on a constaté plusieurs accumulations d’eau sur la chaussée avec, pour conséquence, une circulation tournant au ralenti. Les autoroutes comme les artères principales étaient bouchonnées. On dénombre également plusieurs carambolages, comme à Pont Mattur, Ébène, Flic-en-Flac et Bagatelle. Selon l’inspecteur Ashok Mathur, de la Traffic Branch, ces carambolages étaient toutefois sans gravité.
Par mesure de précaution, les autorités ont aussi pris la décision de fermer la route Terre-Rouge–Verdun depuis 8 h 10. Des ingénieurs de la Road Development Authority (RDA) se sont rendus sur place afin de “monitor” la situation. Une réunion d’urgence a été convoquée en matinée au ministère des Infrastructures publiques avec l’Officer in Charge de la RDA, l’Acting Senior Chief Executive du ministère, la police, les consultants japonais et les ingénieurs de la RDA pour faire le point sur la situation sur la route Terre-Rouge–Verdun. La rencontre était présidée par le ministre Showkutally Soodhun, qui remplace Nando Bodha, absent du pays. Décision a été prise de garder l’autoroute M3 Terre-Rouge–Verdun fermée vendredi, même si la pluie se calme, des risques de glissements de terrain étant toujours présents suite aux grosses averses. Les travaux de réhabilitation ont également été stoppés pour la sécurité des employés. Par ailleurs, la police y assure une surveillance constante. La route reste fermée jusqu’à nouvel ordre. Une nouvelle réunion sera organisée afin d’évaluer la situation pour décider de la réouverture de la route à la circulation.
D’autre part, à la station météo de Vacoas, on fait remarquer que ces grosses averses ne caractérisent pas encore les pluies d’été, mais qu’elles sont provoquées par un système frontal, lequel nous touche habituellement fin octobre/début novembre. Pour rappel, les consignes en vigueur en cas de fortes averses et d’orages sont d’éviter les cours d’eau et de ne pas s’aventurer aux abords des rivières, de rester dans un lieu protégé, d’éviter les plaines et les sorties en mer, et de ne pas s’abriter sous les arbres durant les orages.